Passage rétabli au tunnel de la Roche

Le chantier est terminé : après deux mois, il est à nouveau possible d’emprunter le tunnel ...
Passage rétabli au tunnel de la Roche

Le chantier est terminé : après deux mois, il est à nouveau possible d’emprunter le tunnel de la Roche entre Glovelier et St-Brais. Un tunnel agrandi et modernisé

Dès ce vendredi, vers 16h, il sera à nouveau possible d'emprunter le tunnel de la Roche, qui a été agrandi. Dès ce vendredi, vers 16h, il sera à nouveau possible d'emprunter le tunnel de la Roche, qui a été agrandi.

Deux mois à faire des détours, pour se rendre aux Franches-Montagnes… mais ce vendredi, il est à nouveau possible de relier la vallée et les hauteurs du canton par le tunnel de La Roche. L’ouvrage, qui était en travaux depuis début juillet, pourra à nouveau être emprunté, au plus tard dès 16h. Et les automobilistes remarqueront qu’il a été agrandi : plus 1m20 de largeur et 70cm de hauteur. Au total, le tunnel de la Roche fait 7,2m de large, 12m de long et 5,5m de haut.


Un chantier terminé dans les temps

L’inauguration officielle a eu lieu ce vendredi ; l’occasion pour le ministre jurassien de l’environnement David Eray d’ouvrir « un nouveau chapitre » sur cette route, 200 ans après les premiers travaux de forage. L’élu a souligné que les travaux d’alésage s’étaient bien déroulés. Sylvain Plumez, responsable du bureau de génie civil GVH-BP qui a pris part au projet, s’est réjoui d’avoir pu terminer les travaux dans les temps, malgré des problèmes d’approvisionnement au début du chantier. « Et on a eu aussi une petite surprise à la fin de l’excavation du tunnel, quand un morceau de roche est tombé. Il a fallu adapter la solution proposée au niveau du portail. Mais tout s’est réglé facilement », ajoute l’ingénieur.

Une première mondiale

David Eray a mentionné le caractère « peu banal » du chantier : c’est la première fois que du béton fibré ultra-performant est utilisé dans un tunnel. Ce composite, très résistant et très étanche, est régulièrement choisi pour des ponts, par exemple. Pour David Eray, ce tunnel rénové représente une amélioration du trafic routier, notamment en matière de sécurité. Les véhicules légers pourront se croiser plus sereinement et les poids lourds ne seront plus gênés. La route entre Glovelier et St-Brais est quotidiennement empruntée par environ 4’000 usagers. Le coût global des travaux s’élève à 830'000 francs. /cto


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus