Séance sprint au Conseil général de Haute-Sorne

Le législatif de la commune fusionnée n’a pas traîné lundi soir pour boucler l’ordre du jour ...
Séance sprint au Conseil général de Haute-Sorne

Le législatif de la commune fusionnée n’a pas traîné lundi soir pour boucler l’ordre du jour qui comprenait trois crédits dont un pour protéger le quartier de la Tuilerie à Bassecourt

Le Conseil général de Haute-Sorne qui siégeait lundi soir à Glovelier n'a pas traîné dans le traitement des dossiers à l'ordre du jour. Le Conseil général de Haute-Sorne qui siégeait lundi soir à Glovelier n'a pas traîné dans le traitement des dossiers à l'ordre du jour.

Le Conseil général de Haute-Sorne a mené sa séance de lundi soir tambour battant à la Halle polyvalente de Glovelier. Le législatif a passé l’ordre du jour en revue en un peu moins d’une heure, d’autant que le groupe Haute-Sorne Avenir a souhaité le report d’une motion émanant de ses rangs. Le Conseil général a ainsi voté trois crédits à la vitesse de l’éclair. La première enveloppe concerne la Sorne qui va pouvoir retrouver une nouvelle vie sur une longueur de 150 mètres en aval de Bassecourt. La rivière sera élargie de 5 à 10 mètres dans le secteur du quartier de la Tuilerie. Le Conseil général a accepté par 29 voix contre 0 non et 2 abstentions un crédit en ce sens de 190'000 francs. La somme est destinée à l’aménagement des berges de la Sorne et à leur revitalisation pour lutter contre les crues. Les travaux permettront de sécuriser le futur écoquartier des « Jardins de la Tuilerie », actuellement en construction. Ils seront également utiles pour une partie des quartiers situés à l’Est du village de Bassecourt, comme le précise Géraldine Beuchat, conseillère communale en charge du dossier : 

La société LJT SA qui est porteuse du projet « Les Jardins de la Tuilerie » assumera le tiers des coûts. La commune ne paiera ainsi qu’un peu plus de 63'300 francs nets après déductions des subventions fédérales et cantonales. Le maire de Haute-Sorne, Jean-Bernard Vallat, s’est récusé lors du traitement du dossier par le Conseil communal et par le Conseil général. Il est donc sorti de la salle lundi soir pendant les débats sur ce point devant le législatif.


Deux autres crédits également acceptés facilement

Le Conseil général de Haute-Sorne a été tout aussi rapide dans le traitement des deux autres enveloppes financières à l’ordre du jour. Il a adopté par 31 voix contre 0 et 1 abstention une dépassement de crédit de 45'000 francs pour les mesures du Plan général d’évacuation des eaux de Glovelier. La somme concerne les prestations du bureau d’ingénieurs. Elle n’a pas été comprise en raison d’une erreur rédactionnelle dans une précédente demande de crédit acceptée par le Conseil général. L’erreur a donc été réparée et l’enveloppe totale se monte ainsi à 300'000 francs.

Le législatif a aussi accepté un crédit cadre de 800'000 francs pour la réalisation d’assainissements et de réparation du réseau de collecte et de traitement des eaux usées. La décision a été prise à l’unanimité. La somme concernera avant le tout le village de Courfaivre et portera sur la période 2021-2023.

Une rocade a, enfin, été réalisée au sein des commissions. Arnaud Viatte (PDC) quitte celle des Fôrets, pâturages et affaires bourgeoisie et prend le siège occupé par Céline Grellier (Haute-Sorne Avenir). Il est remplacé par Patrick Müller (Haute-Sorne Avenir) au sein de la première commission. /comm-fco



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus