Coup de projecteur sur l’histoire et les combats des femmes

La Société jurassienne d’émulation organise un cycle de conférence intitulé « Sexualité. Maternité ...
Coup de projecteur sur l’histoire et les combats des femmes

La Société jurassienne d’émulation organise un cycle de conférence intitulé « Sexualité. Maternité. Contraception » à l’occasion du cinquantenaire du suffrage féminin

La Société jurassienne d’émulation organise un cycle de conférence pour fêter le cinquantenaire du suffrage féminin. (Photo: SJE) La Société jurassienne d’émulation organise un cycle de conférence pour fêter le cinquantenaire du suffrage féminin. (Photo: SJE)

« Sexualité. Maternité. Contraception », c’est le nom du nouveau cycle de conférences organisé par la Société jurassienne d’émulation. Le SJE veut ainsi mettre à l’honneur l’histoire des femmes et les études de genre en cette année qui marque le cinquantenaire du suffrage féminin. Quatre jeunes chercheuses et chercheurs en Histoire présenteront les résultats de leurs travaux liés à la politisation, la problématisation et le contrôle du corps féminin dans l’histoire moderne et contemporaine. « L’année 1971 avait aussi un autre écho important pour moi dans l’histoire des femmes en Suisse, notamment le début du débat public sur le droit à l’avortement et c’était important de revenir sur des thématiques moins entendues dans l’espace public sur l’histoire de la sexualité des femmes », explique la jeune historienne Marina De Toro, qui est à l’origine de ce cycle de conférences.

Marina De Toro ouvrira ce cycle de conférence de la Société jurassienne d’émulation en présentant les résultats de son travail de Master « Le droit à l’avortement en Suisse. Débat public et lutte des femmes (1971-1978) ». « Pour certains mouvements féministes le débat n’est pas encore terminé, il y a aussi toute la question de la gratuité de la contraception qui n’est pas effective ou celle des produits d’hygiène féminine. Pour moi, c’est intéressant de voir que même si les mentalités ont évolué, certaines positions n’ont pas changé et il reste un pas à franchir sur la sexualité des femmes et son encadrement », explique Marina De Toro.

Cette conférence se tiendra mardi à 20h à la Salle des Hospitalières à Porrentruy. Le certificat Covid est obligatoire à l’entrée, mais la conférence sera aussi retransmise sur la chaîne YouTube de la SJE. Tout le programme ici. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus