« Un acte de mémoire » sur la Shoah à Delémont

Deux expositions, un spectacle, un parcours en ville et un baptême de rue rendent hommages ...
« Un acte de mémoire » sur la Shoah à Delémont

Deux expositions, un spectacle, un parcours en ville et un baptême de rue rendent hommages aux victimes de l’extermination des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale

Le projet est porté par plusieurs personnes dont Claudio Siegrist, président du Cercle littéraire de la Société jurassienne d'émulation (en haut, à gauche), Michael Liechti (en haut, à droite) ainsi qu'Aymeline Baillif et Isabella Andres (en bas, de gauche à droite). Le projet est porté par plusieurs personnes dont Claudio Siegrist, président du Cercle littéraire de la Société jurassienne d'émulation (en haut, à gauche), Michael Liechti (en haut, à droite) ainsi qu'Aymeline Baillif et Isabella Andres (en bas, de gauche à droite).

Se plonger dans l’horreur concentrationnaire à travers le destin de deux femmes. C’est ce que proposent deux expositions à voir au Musée jurassien d’art et d’histoire à Delémont dès le 23 octobre, un spectacle au Forum St-Georges et un parcours en ville. Le tout s’intitule « Des voix dans la tourmente » et traite de la Shoah, l’extermination des Juifs. Le projet est parti notamment du travail d’anciens élèves du Collège de Delémont qui ont retracé la vie de Jeanne Haas-Ulmann, une Juive née à Delémont et assassinée à Auschwitz en 1944. Une rue sera d’ailleurs baptisée à son nom le 28 octobre, près du futur bâtiment de la Poste. Deux des élèves, Aymeline Baillif et Isabella Andres, racontent ce que ce travail leur a apporté : 

L’exposition consacrée à Jeanne Haas-Ulmann est ouverte jusqu’au 9 janvier.

L’autre partie du projet émane du travail d’anciens élèves du Lycée cantonal sur les écrits d’Etty Hillesum, une jeune Juive néerlandaise qui a également trouvé la mort à Auschwitz. Les étudiants ont transformé ses mots en univers audio pour illustrer des œuvres du plasticien Pierre Constantin. Leur enseignant, Michael Liechti, estime que ce mode d’enseignement de la Shoah apporte un vrai plus :

L’exposition sur Etty Hillesum se termine le 11 novembre. Quant au spectacle, il aura lieu le 9 novembre au Forum St-Georges. Il s’intitule « Etty Hillesum, une voix dans la Tourmente » et sera joué par la compagnie « Les voix du conte ». Il est nécessaire de s’inscrire via le site culturoscope.ch Enfin, le parcours en ville retracera la vie de Jeanne Haas-Ulmann depuis la rue qui portera son nom, de sa naissance à Delémont, à sa déportation et sa mort à Auschwitz en passant par son exil forcé à Lyon.

L’ensemble du concept est porté par la section delémontaine de la Société jurassienne d’Emulation, le Cercle littéraire de la SJE, le Musée jurassien d’art et d’histoire, le Lycée cantonal ainsi que le Collège et la ville de Delémont. Pour Claudio Siegrist, président du Cercle littéraire de la SJE, davantage qu’un devoir de mémoire, il s’agit de faire « acte de mémoire » :

L’inauguration de la rue Jeanne-Haas-Ulmann aura lieu le 28 octobre, dès 18h, en présence du maire de Delémont Damien Chappuis. /comm-fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus