Les Challenges de Chevenez à la reconquête des cavaliers étrangers

Plusieurs facteurs font que les concurrents étrangers sont moins nombreux cette année aux épreuves ...
Les Challenges de Chevenez à la reconquête des cavaliers étrangers

Plusieurs facteurs font que les concurrents étrangers sont moins nombreux cette année aux épreuves hippiques ajoulotes par rapport à avant la pandémie

Dehlia Oeuvray Smits était l'invitée de la matinale ce jeudi pour évoquer les Challenges de Chevenez  Dehlia Oeuvray Smits était l'invitée de la matinale ce jeudi pour évoquer les Challenges de Chevenez 

Le gratin de l’équitation se donne rendez-vous en Ajoie. Les Challenges de Chevenez se tiennent dès ce jeudi et jusqu’au 24 octobre. La première partie de l’épreuve est dédiée à la relève avec des concours pour les jeunes cavaliers. Le point d’orgue des Challenges de Chevenez aura lieu le 24 octobre avec le CSI deux étoiles, épreuve qui compte pour le classement mondial. Plusieurs champions romands et nationaux seront de la partie en terre ajoulote, ainsi que de nombreux cavaliers régionaux. Cela a été en revanche un peu plus compliquée d’attirer des compétiteurs étrangers, selon Dehlia Oeuvray Smits, présidente du comité d’organisation. L’an dernier, de nombreux concurrents avaient dû renoncer à se rendre en Ajoie, la faute aux mesures de quarantaine. Du coup, ils ont « perdu leur habitude » pour ce rendez-vous, à en croire la présidente du comité d’organisation. De plus, le pass sanitaire et les passages parfois compliqués à la douane en ont freiné plus d’un, d’après Dehlia Oeuvray Smits. Cette dernière indique que denouvelles pistes sont déjà évoquées pour densifier le concours de l’an prochain. Retrouvez l’entretien complet ci-dessous et le programme des 18es Challenges de Chevenez ici. /mle


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus