Contournement de La Chaux-de-Fonds : l’ATE retire son opposition

L’Association transports et environnement a pris cette décision après avoir obtenu toute une ...
Contournement de La Chaux-de-Fonds : l’ATE retire son opposition

L’Association transports et environnement a pris cette décision après avoir obtenu toute une série de mesures d’accompagnement supplémentaires. Celles-ci figurent dans une convention signée avec le Service des ponts et chaussées et la Ville de La Chaux-de-Fonds

Les détails du projet de contournement de La Chaux-de-Fonds par la H18. (Photo : Etat de Neuchâtel) Les détails du projet de contournement de La Chaux-de-Fonds par la H18. (Photo : Etat de Neuchâtel)

L’ATE ne s’oppose plus au projet de contournement routier de La Chaux-de-Fonds soumis au peuple le 28 novembre. L’Association transports et environnement section Neuchâtel a pris cette décision après plusieurs séances de discussions avec le Service des Ponts et chaussées et la Ville de La Chaux-de-Fonds. Ces discussions ont débouché sur une convention qui englobe toute une série de mesures d’accompagnement supplémentaires. L’ATE, qui d’habitude s’oppose à la création de routes de contournement, estime que celle de La Chaux-de-Fonds va permettre de créer une nouvelle dynamique au centre-ville.


Plusieurs mesures d'accompagnement

La convention comprend plusieurs mesures d’accompagnement en lien avec le bruit, les déplacements à vélo et un contrôle de l’évolution du trafic. En ce qui concerne le bruit, toutes les rues concernées par un report de trafic passeront en zone à 40km/h, voire à 30km/h. Certaines rues devront être réaménagées en faveur des cyclistes. Il s’agit notamment de réaménager les rues des Moulins et du Progrès jusqu’à la rue de Pouillerel avec, là aussi, des tronçons limités à 30km/h voire à 20km/h dans des zones de rencontre. Le nombre de places de stationnement pour les vélos va aussi être augmenté. La qualité de l’air et la charge de trafic feront l’objet de mesures sur les axes les plus chargés dans les trois ans suivant la mise en service de l’évitement.

Même si l’ATE retire son opposition, elle ne s’engagera pas dans la campagne. Le peuple se prononce sur cet objet le 28 novembre. /comm-sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus