Démission en bloc au Conseil communal de Montfaucon

Quatre conseillers communaux claquent la porte de l’exécutif avec effet immédiat. Ils estiment ...
Démission en bloc au Conseil communal de Montfaucon

Quatre conseillers communaux claquent la porte de l’exécutif avec effet immédiat. Ils estiment qu’il est impossible de travailler sereinement

Le Conseil communal est à nouveau incomplet à Montfaucon. (Photo : archives). Le Conseil communal est à nouveau incomplet à Montfaucon. (Photo : archives).

Montfaucon perd à nouveau une partie de son exécutif. Les conseillers communaux Pierrette Aubry, Mélina Brülhart, Daniel Erard et Loïc Sprunger annoncent ce vendredi leur démission avec effet immédiat. Ces départs surviennent quelques jours seulement après la prise de fonction du nouveau maire, Albert Gonin. « Même si le Conseil communal est aujourd’hui au complet, nous n’avons plus la force et l’énergie nécessaire pour terminer notre mandat », précisent les démissionnaires dans un tout-ménage distribué aux habitants du village franc-montagnard.

Les désormais ex-conseillers communaux évoquent les tensions qui minent la localité depuis plus d’un an et qui avait déjà entrainé la démission de l’ancien maire, Vincent Hennin, et de deux autres membres de l’exécutif. La fermeture d'une classe avait notamment mis le feu aux poudres. Le tout-ménage pointe du doigt un groupe de citoyens. « Ils nous ont traité de menteurs, d’incapables et de malhonnêtes. Ils nous ont envoyé des courriers insultants et humiliants ». Les démissionnaires estiment « impossible de travailler avec des personnes qui nous ont tiré dans les jambes et qui se présentent en sauveurs ».

Selon Daniel Erard, l’arrivée du nouveau maire ne permet pas d’apaiser les tensions et de repartir sur de nouvelles bases. « Lors de la première séance du nouveau Conseil communal, il a été clairement dit que nous avions fait tout faux », a-t-il souligné à RFJ.

Daniel Erard : « Il faut savoir accepter et se retirer »

Contacté vendredi matin, le nouveau maire ne se dit pas surpris par ces démissions. Albert Gonin estime que ces départs démontrent « de la faiblesse et de la lâcheté ». « Ce n’est pas digne vis-à-vis de la population », nous a-t-il précisé, sans vouloir s’exprimer davantage.

Albert Gonin : « Je suppose que tout était prévu d’avance »

L'exécutif dans l'impossibilité de siéger

En raison de ces quatre départs, le Conseil communal ne peut plus siéger en l'état actuel. Il ne compte plus que deux membres, à savoir Gaëtan Marchand et Marc Dällenbach, ainsi que le maire, alors qu’une majorité de quatre personnes est nécessaire pour prendre des décisions valables. Albert Gonin peut uniquement s'occuper des affaires courantes. Une élection complémentaire se tiendra le 9 janvier 2022 pour repourvoir les différents postes vacants, selon un communiqué des autorités communales.

Conformément à la Loi sur les communes, le Délégué aux affaires communales a demandé aux autorités de Montfaucon d’organiser un scrutin dans les plus brefs délais. La convocation du corps électoral devrait être publié dans le Journal officiel du 4 novembre, avec un délai de dépôt des candidatures fixé au 15 novembre. Une ou plusieurs élections tacites ne sont ainsi pas exclues, selon le délégué aux communes, Christophe Riat, ce qui permettrait au Conseil communal de siéger à nouveau. /comm-alr-gtr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus