Pas de miel sur les tartines du petit déjeuner

La récolte du nectar est catastrophique cette année dans le Jura en raison des mauvaises conditions ...
Pas de miel sur les tartines du petit déjeuner

La récolte du nectar est catastrophique cette année dans le Jura en raison des mauvaises conditions météorologiques du mois de mai. Une situation inédite en 40 ans. Entretien avec la présidente de la Fédération d’apiculture du canton du Jura

L'apicultrice Sonia Burri-Schmassmann a utilisé ses derniers stocks de miel de l'an dernier pour nourrir ses abeilles (photo : Sonia Burri-Schmassmann). L'apicultrice Sonia Burri-Schmassmann a utilisé ses derniers stocks de miel de l'an dernier pour nourrir ses abeilles (photo : Sonia Burri-Schmassmann).

Une année catastrophique pour les apiculteurs jurassiens. Une colonie donne cette année entre 0 et 5kg de miel, « ce qui est extrêmement faible comparé à d’autres années comme 2018 et 2020 qui ont été excellentes. Les apiculteurs qui sont dans la branche depuis une quarantaine d’années n’ont jamais vécu cela », selon Sonia Burri-Schmassmann, présidente de la Fédération d’apiculture du canton du Jura. La récolte du nectar est historiquement basse dans toute la Suisse cette année sauf au Tessin, a annoncé ce lundi la faîtière Apisuisse.


La météo mise en cause

Cette situation est principalement due à la météo pluvieuse et froide du mois de mai qui a « dégradé les cultures et plantes mellifères. Les abeilles n’ont donc pas trouvé les ressources alimentaires nécessaires », explique Sonia Burri-Schmassmann. Les conséquences financières seront importantes pour les apiculteurs puisque ceux-ci ne sont pas subventionnés par l’Etat. Le canton du Jura en compte environ 400. /mmi 

Sonia Burri-Schmassmann : « On s’est retrouvé au mois de juin avec des colonies qui n’avaient quasiment plus de nourriture »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus