À quoi ressembleront les forêts de demain ?

Des chercheurs vont installer des pépinières expérimentales dans toute la Suisse. L’une d’elle ...
À quoi ressembleront les forêts de demain ?

Des chercheurs vont installer des pépinières expérimentales dans toute la Suisse. L’une d’elle se trouve en Ajoie, où l’Office de l’environnement jurassien, la Confédération et l’institut fédéral de recherche sur la forêt, le WSL, ont commencé à planter plus de 850 arbres

En Ajoie, des centaines d'arbres ont été plantés. En Ajoie, des centaines d'arbres ont été plantés.

Le Jura aura-t-il un jour les forêts de Lyon ou d’Avignon ? Pour tenter de répondre à cette question, la Confédération, l’Institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) et l’Office de l’environnement jurassien plantent cette semaine plus de 850 arbres dans les environs de Chevenez. Il s’agit d’essences locales, comme le sapin ou l’érable sycomore, à quoi s’ajoutent des espèces du sud, dont on pense qu’elles pourraient s’adapter à la région, comme le cèdre de l’atlas.

À terme, ce sont 57 stations qui seront installées dans toute la Suisse, afin d’étudier la croissance des arbres sur des sols différents, en plaine comme en altitude.

Noémie Schaffter, collaboratrice scientifique à l’Office de l’environnement jurassien : « L’objectif, c’est d’identifier quelles seront les essences adaptées au climat de demain ».

Joseph Saucy, responsable du Triage forestier Ajoie-Ouest : « Le principe, c’est d’enlever ce qui gêne vraiment l’arbre ».

À Chevenez, comme dans les autres stations, les arbres sont aujourd’hui des pouces de quelques centimètres, arrangés en grille sur un demi-hectare. Ils sont plantés par l’équipe forestière du Triage Ajoie-Ouest qui se chargera aussi de l’entretien.

Les premiers résultats de cette expérience seront connus d’ici cinq ans, et concerneront la mortalité des jeunes arbres. Le reste des données seront récoltés sur une durée de 30 ans au minimum. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus