L’heure de la reprise pour l’économie jurassienne

L’activité et la confiance sont de retour pour l’économie régionale, selon l’enquête conjoncturelle ...
L’heure de la reprise pour l’économie jurassienne

L’activité et la confiance sont de retour pour l’économie régionale, selon l’enquête conjoncturelle de la Chambre de commerce et d’industrie du Jura, mais des pénuries mondiales peuvent ralentir certaines activités

Les milieux économiques jurassiens ont pris connaissance jeudi soir des résultats de l'enquête conjoncturelle de la CCIJ. Les milieux économiques jurassiens ont pris connaissance jeudi soir des résultats de l'enquête conjoncturelle de la CCIJ.

Les entreprises jurassiennes semblent avoir passé le cap de la crise du coronavirus. L’économie régionale vit à l’heure de la reprise, selon l’enquête conjoncturelle de la CCIJ, la Chambre de commerce et d’industrie du Jura. Les résultats ont été présentés jeudi soir à Cinémont à Delémont. L’activité et la confiance des entreprises jurassiennes sont reparties à la hausse mais quelques nuages pointent tout de même à l’horizon. Seulement 12% des entreprises jurassiennes s’attendent à de médiocres, voire de mauvaises affaires dans les six prochains mois. L’immense majorité table sur une activité satisfaisante pour 38% d’entre elles, bonne pour 48% et même excellente pour 2%.

L’optimisme est de mise pour l’industrie d’exportation puisque toutes les entreprises qui ont répondu au questionnaire misent sur des affaires satisfaisantes à 55% ou bonnes à 45%.


Le chômage partiel efficace

Les mesures de soutien à l’économie, comme les réductions d’horaire de travail, ont, par ailleurs, permis aux entreprises de limiter les effets de la crise sur leur trésorerie. Pas moins de 82% d’entre elles qualifient leur marge d’autofinancement d’au moins satisfaisante et les investissements repartiront à la hausse l’an prochain. La bonne marche des affaires aura également un effet positif sur l’emploi, note la CCIJ, et une hausse moyenne de 1,1% des salaires est attendue en 2022. La Chambre de commerce et d’industrie du Jura salue aussi la « résilience » des entreprises face aux difficultés engendrée par la pandémie.


Des pénuries qui freinent l’activité

Seule ombre au tableau : les pénuries mondiales qui touchent l’approvisionnement en composants, en matières premières et en produits terminés. La majorité des entreprises sont ainsi confrontées à des retards de livraison et à une hausse des prix d’achat, ce qui se répercute négativement sur leurs marges. Dans plus d’un quart des cas, cela entraîne un ralentissement de l’activité et/ou un report de projets. La pénurie touche également la main-d’œuvre qualifiée, ce qui inquiète la CCIJ.

Il n’en demeure pas moins que le tableau général est positif. Le directeur de la Chambre de commerce et d’industrie du Jura, Pierre-Alain Berret a présenté les résultats jeudi soir non sans « un certain sourire », surtout par rapport à la situation de l’an passé. Les signaux sont au vert même si la reprise engendre « des effets pernicieux de pénuries ». Pierre-Alain Berret évoque ces différents sujets et estime toutefois que l’économie jurassienne n’est toutefois pas encore complètement remise du violent choc de la crise du Covid-19 : 

L’enquête conjoncturelle de la CCIJ a été réalisée entre le 14 septembre et le 5 octobre. Elle a recueilli 107 réponses, soit 21,8% des entreprises sollicitées, ce qui représente 38% des emplois. /comm-fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus