Pour le PSJ, la Question jurassienne a pris un autre tournant

Le comité directeur du parti socialiste jurassien regrette la suppression de l’article 138 ...
Pour le PSJ, la Question jurassienne a pris un autre tournant

Le comité directeur du parti socialiste jurassien regrette la suppression de l’article 138 de la Constitution, mais il reconnaît que c’est une étape nécessaire en vue du transfert de Moutier dans le canton du Jura

La suppression de l'article 138 de la Constitution jurassienne est une étape nécessaire à l'accueil de Moutier dans le canton du Jura, selon le PSJ. (Photo : illustration). La suppression de l'article 138 de la Constitution jurassienne est une étape nécessaire à l'accueil de Moutier dans le canton du Jura, selon le PSJ. (Photo : illustration).

Le PSJ prend position sur la question de la suppression de l’article 138 de la Constitution jurassienne. Les membres du parti socialiste jurassien étaient réunis mercredi soir en assemblée générale. Le comité directeur en a profité pour exposer sa position au sujet de la suppression de l’article 138 de la Constitution jurassienne. Dans un communiqué transmis au terme de l’assemblée, le PSJ explique qu’il « salue l’engagement du Gouvernement jurassien. S’il regrette la suppression de l’article 138, qui est le symbole même de toutes les luttes qui ont façonné l’histoire de notre République, le PSJ tient à souligner qu’objectivement et juridiquement, le maintien ou non de ces dispositions constitutionnelles n'aura pas d’influence significative pour la suite du combat jurassien. » Le comité directeur estime que la Question jurassienne a pris aujourd’hui un autre tournant, et que le vote du 28 mars dernier marque la fin d’un cycle. « Il est de notre devoir de tout mettre en œuvre afin que Moutier puisse rejoindre le plus rapidement possible la maison jurassienne » explique encore le comité dans son message transmis aux membres du PSJ. /comm-tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus