Le SEOD roule pour le biogaz

Les délégués du Syndicat de gestion des déchets de Delémont et environs ont accepté jeudi soir ...
Le SEOD roule pour le biogaz

Les délégués du Syndicat de gestion des déchets de Delémont et environs ont accepté jeudi soir d’octroyer un prêt de plus de 970'000 francs aux porteurs du projet de centrale biogaz à Courtemelon

L'assemblée des délégués du SEOD s'est tenue jeudi soir à Châtillon. L'assemblée des délégués du SEOD s'est tenue jeudi soir à Châtillon.

Le SEOD apporte son soutien au projet de centrale biogaz à Courtemelon. Réunis en assemblée jeudi soir à Châtillon, les délégués du Syndicat de gestion des déchets de Delémont et environs ont accepté d’octroyer un prêt de 976'000 francs aux porteurs du dossier. Le Conseil communal de Delémont a demandé, sans succès, un report de ce point. Il estimait que le mode de financement devait être revu pour donner la priorité aux collectivités publiques, et éventuellement aux citoyens, plutôt qu’à des investisseurs extérieurs au canton.

Le président du SEOD, Michel Tobler, a indiqué que le syndicat était prêt à reprendre ces dettes extérieures à l’avenir. Selon lui, ce n’est toutefois pas possible actuellement en raison des nombreux investissements qui doivent être consentis. « On va dans l’idée de Delémont, mais cela va se faire petit à petit », a expliqué le maire de Boécourt au micro d’RFJ, soulignant que ce point avait été validé par les promoteurs.


De l’argent pour les décharges

Les délégués ont également accepté une dépense de fonctionnement de 650'000 francs pour la remise en état de l’ancienne décharge du SEOD à Boécourt. L’exploitation de ce site va totalement cesser à la fin de l’année. Les travaux prévoient la mise en place d’une couche d’étanchéité et de sol pour pouvoir redonner à terme la surface à l’agriculture.

L’assemblée a, par ailleurs, donné son aval à un crédit d’investissement de 550'000 francs pour les travaux d’agrandissement de la nouvelle décharge. Concrètement, des espaces supplémentaires seront crées pour accueillir des mâchefers, soit des résidus de l’incinération des ordures ménagères. Le SEOD a, en effet, conclu des contrats avec une usine d’incinération fribourgeoise et les Services industriels de Genève.


Des rétributions pour les communes

Au regard de ces différents contrats et de la bonne santé financière du syndicat, les délégués ont accepté de donner une partie des revenus du SEOD aux communes. Une ristourne de dix francs par habitant sera ainsi distribuée durant 4 à 5 ans.

Enfin, l’assemblée a approuvé le budget 2022 du Syndicat de gestion des déchets de Delémont et environs. Celui-ci table sur un bénéfice de 1,14 millions de francs. /alr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus