La Collectivité ecclésiastique cantonale doit faire des économies

La CEC a voté un budget déficitaire à hauteur d’environ 60'000 francs pour l’année 2022 lors ...
La Collectivité ecclésiastique cantonale doit faire des économies

La CEC a voté un budget déficitaire à hauteur d’environ 60'000 francs pour l’année 2022 lors de son assemblée lundi soir. Elle a du entres autres revoir les subventions qu’elle attribue aux écoles « libres »

Le Conseil de la CEC avec, de gauche à droite, l’abbé Jean Jacques Theurillat (membre invité), Corinne Berret, Baptiste Allimann, Floriane Chavanne, Pierre Frund, et Carole Pelletier. Puis, Cédric Latscha, président de l’Assemblée, et Pierre-André Schaffter, administrateur de la CEC. (Photo : CEC) Le Conseil de la CEC avec, de gauche à droite, l’abbé Jean Jacques Theurillat (membre invité), Corinne Berret, Baptiste Allimann, Floriane Chavanne, Pierre Frund, et Carole Pelletier. Puis, Cédric Latscha, président de l’Assemblée, et Pierre-André Schaffter, administrateur de la CEC. (Photo : CEC)

La CEC prévoit une année 2022 dans le rouge. La Collectivité ecclésiastique cantonale catholique-romaine de la République et Canton du Jura a tenu son assemblée lundi soir à Alle, assemblée au cours de laquelle elle a présenté un budget 2022 déficitaire à hauteur d’environ 60'000 francs. Le déficit aurait même pu virer au rouge vif, sans diverses prises de décisions. « Le déficit se serait élevé à près de 877'000 francs si le Conseil n’avait pas puisé dans différentes réserves », indique la CEC dans un communiqué. Pour éviter de trop puiser dans ces réserves justement, le Conseil de la CEC, sur recommandation de la Commission des finances, a ainsi décidé de « revoir ses contributions aux « écoles libres », soit le « Collège et lycée Saint-Charles SA » et la « Fondation de l’école Sainte-Ursule » à Porrentruy, ainsi qu’à la Maison Chappuis, à Soyhières ». Dès 2022, les deux institutions catholiques bruntrutaines recevront chacune un forfait annuel de 84'000 francs, auquel s’ajoutera un montant de 295 francs par élève domicilié dans le Jura. /comm-cer


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus