Dose de rappel : la majorité de la Suisse romande en retard

Les cantons romands sont très en retard par rapport à la moyenne nationale en ce qui concerne ...
Dose de rappel : la majorité de la Suisse romande en retard

Les cantons romands sont très en retard par rapport à la moyenne nationale en ce qui concerne l’administration de la dose de rappel contre le coronavirus aux 65 ans et plus

(image d'illustration) (image d'illustration)

La Suisse romande est particulièrement à la traîne en matière d'administration de la dose de rappel aux 65 ans et plus pour lutter contre la flambée de coronavirus. Seuls Fribourg (27,2%) et Genève (29,5%) figurent au-dessus de la moyenne nationale (24,2%).

A l'inverse, les cantons du Jura (5,8%), du Valais (8,8%) sont largués. Les taux des cantons de Neuchâtel (14,2%) et de Vaud (18,7%) sont aussi nettement inférieurs à la moyenne nationale, selon les premiers chiffres fournis jeudi par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur son site internet.

Les meilleurs élèves en la matière sont Appenzell Rhodes-Intérieures et Bâle-Ville, avec 37%, devant Zoug et Zurich (31,9%). Le Tessin affiche lui un taux assez faible (15,9%). Obwald a le deuxième plus faible taux après le canton du Jura.

Ce dernier a annoncé mardi avoir demandé à la Confédération de bénéficier de l'aide de l'armée pour augmenter la capacité de vaccination en vue de la 3e dose, disponible depuis le 17 novembre. Il manque en effet de personnel formé pour administrer cette dose de rappel. Le Valais est confronté au même problème, tout comme Neuchâtel. Les deux cantons ont également demandé l'aide de l'armée. /ATS-cer


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus