Des Grittibänz amputés pour sensibiliser à la diversité

Pro Infirmis a reconduit son action « Tous de la même pâte » le 3 décembre, à l’occasion de ...
Des Grittibänz amputés pour sensibiliser à la diversité

Pro Infirmis a reconduit son action « Tous de la même pâte » le 3 décembre, à l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées. Dans le Jura, le rappeur Sim’s a parrainé l'opération

Le parrain de l'opération, l'artiste Sim's, a mis la main à la pâte pour vendre ces Grittibänz Le parrain de l'opération, l'artiste Sim's, a mis la main à la pâte pour vendre ces Grittibänz "en situation de handicap" dans une boulangerie de Delémont.

 

Des Grittibänz amputés ou en fauteuil roulant ont fait leur apparition vendredi dans plusieurs centaines de boulangeries du pays. Pro Infirmis a reconduit son action « Tous de la même pâte » à l'occasion de la journée internationale des personnes handicapées. L'association veut ainsi sensibiliser la population à la diversité d'une société inclusive en proposant des bonshommes de St-Nicolas « en situation de handicap ». Neuf boulangeries ont souhaité participer à l’opération dans le Jura. Les Grittibänz proposés font le même poids et sont au même prix que les « traditionnels ».

 

 

Un parrain engagé

Pro Infirmis Jura-Neuchâtel a pu compter sur le soutien du rappeur Sim’s. L’artiste a parrainé l’opération et y a participé vendredi, en vendant des Grittibänz à la Boulangerie du Moulin, à Delémont. « On ne se rend pas compte, quand on est valide, de toutes les embûches que rencontrent les personnes en situation de handicap », a-t-il déclaré, vêtu d’un tablier de boulanger. Sim’s a notamment cité le cas de personnes en fauteuil roulant qui ne peuvent accéder à certains bâtiments publics, ou encore des individus malentendants qui se retrouvent démunis, lorsqu’ils sont face à des interlocuteurs masqués... et qu’il leur est impossible de lire sur les lèvres.

 

 

Des efforts à poursuivre

Pour le directeur de Pro Infirmis Jura-Neuchâtel, Laurent Girardin, il n’existe pas de petites actions. Le fait de vendre des bonshommes en pâte en situation de handicap peut aider à davantage d'inclusion : « Les petits cailloux qu’on sème chaque jour peuvent faire changer le regard d’une ou l’autre personne… et c’est ainsi que les choses avancent », explique Laurent Girardin. Le directeur de Pro Infirmis Jura-Neuchâtel assure que l’intégration des personnes en situation de handicap progresse en Suisse depuis plusieurs années, mais de nombreux progrès peuvent encore être faits. La Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées sera d’ailleurs examinée en mars 2022, pour évaluer sa mise en œuvre en Suisse. /cto

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes