Le solaire thermique peine à séduire les Jurassiens

Au niveau suisse, 0,8% de la consommation de chaleur est produite par des capteurs solaires ...
Le solaire thermique peine à séduire les Jurassiens

Au niveau suisse, 0,8% de la consommation de chaleur est produite par des capteurs solaires thermiques. Dans une question écrire, l’élue verte Pauline Godat cherchait à savoir où en est-on dans le canton

Les installations solaires thermiques n'ont pas la cote dans le Jura. (Photo: ldd) Les installations solaires thermiques n'ont pas la cote dans le Jura. (Photo: ldd)

Les installations solaires thermiques n’ont pas la cote dans la région. Le Gouvernement jurassien a transmis sa réponse à une question écrite de l’élue Verte Pauline Godat. Elle souhaitait savoir si des évaluations avaient été menées sur cette technologie, et si le Canton pouvait l’encourager. Dans sa réponse, le Gouvernement jurassien révèle que le nombre de nouvelles installations solaires thermiques est à la baisse, selon les chiffres du monitorage. Au total dans le Jura, 370 capteurs solaires thermiques sont en service, pour une production de 3,7 GWh/an. Ça équivaut à 0,4% de la consommation de chaleur dans la région. Au niveau suisse, 0,8% de la consommation de chaleur est produite par des capteurs solaires thermiques.

Concurrence avec d’autres technologies

En 2012, 120 nouveaux systèmes avaient été installés dans la région. Ils ne sont plus que 30 depuis 2018, malgré des subventions accordées par le Programme Bâtiments et par certaines communes. Ces aides n’ont que peu d’influence sur le nombre d’installations, d’après l’exécutif. Aujourd’hui, le solaire thermique souffre de la concurrence avec d’autres technologies renouvelables, notamment le photovoltaïque. Cette dernière représente 370'000 m2 de surface produisant de l’électricité, contre 6'500 m2 pour le solaire thermique, dans le canton. En ce qui concerne le fait d’encourager la pose de capteurs solaires thermiques, le Gouvernement dit qu’une communication ciblée a peu de chance de porter ses fruits. Il ajoute qu’au niveau légal, le recours aux capteurs solaires pour l’eau chaude est une solution, mais que la plupart des propriétaires préfèrent opter pour une solution entièrement renouvelable. /cto


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus