Les stocks du Père Noël sont assurés

Les ventes de jouets se portent bien dans la région. La difficulté d’approvisionnement indiquée ...
Les stocks du Père Noël sont assurés

Les ventes de jouets se portent bien dans la région. La difficulté d’approvisionnement indiquée mardi par économiesuisse épargne les magasins jurassiens

Les cadeaux seront bien sous le sapin à Noël. (Photo libre de droits). Les cadeaux seront bien sous le sapin à Noël. (Photo libre de droits).

 

Les dessous de sapins seront bien garnis à Noël dans le Jura. Les principaux magasins de jouets sont satisfaits de leurs ventes cette fin d’année. Pourtant, économiesuisse évoque mardi dans son baromètre conjoncturel des difficultés d’approvisionnement. Selon la faîtière, skis, vélos, certains jouets et appareils électroniques sont particulièrement touchés. Dans son rapport, économiesuisse indique que c’est notamment le manque de containers et de capacités de fret maritime qui met à mal les chaînes d’approvisionnement.

Dans la région, les assistants du Père Noël pourront remplir leur hotte. Peut-être un peu en décalé par contre. C’est le problème que voit Dominique Froidevaux, responsable jouets au M Parc à Delémont. Selon lui, « dans l’ensemble, ça va mais il y a quand même quelques soucis de livraison ». Par conséquent, les réceptions sont parfois décalées. Le responsable estime que les ventes de jouets sont assez stables par rapport aux autres années, voire un peu plus basses que l’année passée. Selon lui, « l’hiver dernier, tout le monde s’est lâché » alors que la population restait beaucoup à la maison.

Chez King Jouet, la responsable Corinne Huber se réjouit d’une augmentation de vente estimée à un quart par rapport à l’année passée. Dans les rayons du magasin delémontain, 90% des jouets sont là, selon elle. Depuis le Covid, les jeux de société ont particulièrement la cote.

Pour les deux responsables, les jouets de constructions comme Lego ou Playmobil cartonnent toujours.

L'Association suisse des jouets estimaient le mois dernier que les ventes en ligne atteignaient désormais 30% de la part totale. L'ASJ juge que les distributeurs ont pu constituer des stocks suffisants pour la fin d'année mais demeure prudente quant à l'avenir.  /lbe

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus