Les agences de voyage à nouveau dans le dur

Le variant Omicron a suscité une nouvelle vague de restrictions à travers le monde.
Les agences de voyage à nouveau dans le dur

Le variant Omicron a suscité une nouvelle vague de restrictions à travers le monde. Ces règles font souffrir l’industrie du voyage alors qu’il devient de plus en plus compliqué de trouver des rendez-vous pour effectuer des tests PCR dans la région

Les règles se durcissent dans le monde pour les personnes qui souhaitent voyager. (Photo d'illustration). Les règles se durcissent dans le monde pour les personnes qui souhaitent voyager. (Photo d'illustration).

Les voyages sont à nouveau compliqués par de nouvelles mesures sanitaires. La Confédération a décidé la semaine passée de durcir les règles d’entrée en Suisse avec l’arrivée du variant Omicron. De nombreux pays en ont fait de même. Ces dispositions constituent un nouveau coup dur pour les agences de voyage de la région. Elles ont provoqué des annulations en cascade à l’approche des vacances de Noël. Selon Sabine Bandi de l’agence Océane Voyage à Moutier, les familles sont surtout concernées, car le budget pour les tests peut s’avérer particulièrement élevé. Certains clients ne peuvent, par ailleurs, pas prendre le risque d’être testés positifs et de se retrouver bloqués en vacances.

Aline Frésard de Jura Voyage à Delémont évoque un flou total au niveau des mesures des différents pays. Les règles changent très rapidement, comme ce fut le cas la semaine passée en Suisse. « On fait un boulot de singe », résume Sabine Bandi. Après les vacances d’été, les voyageurs avaient pourtant repris confiance. Les réservations avaient atteint un bon niveau, selon Nathalie Balmer qui possède une agence à Porrentruy. Un constat partagé par ses deux consœurs. Mais le nouveau variant est donc venu remettre un gros coup de bâton dans les roues des agences.


Pas de tests PCR au centre cantonal

Les voyageurs qui maintiennent leurs vacances font face à un problème supplémentaire, selon les différentes agences. Avec la vague de cas qui déferle actuellement sur la région, il devient de plus en plus compliqué de trouver des endroits où se faire dépister. La plupart des pharmacies sont déjà complètes pour la semaine avant Noël.

Par ailleurs, le canton ne peut actuellement plus proposer aux voyageurs des tests PCR au centre Innodel. Le laboratoire qui effectue les analyses est surchargé et il ne peut plus garantir un résultat dans les 72 heures. Ce qui peut être problématique en cas de voyage en avion. Les autorités jurassiennes renvoient les personnes concernées auprès des aéroports, selon Julien Hostettler, co-responsable de la cellule Covid. Les tests rapides restent par contre toujours possibles. /alr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus