Un masque à l’école qui ne passe pas

Plusieurs centaines de personnes ont pris part dimanche après-midi à Tavannes à une manifestation ...
Un masque à l’école qui ne passe pas

Plusieurs centaines de personnes ont pris part dimanche après-midi à Tavannes à une manifestation contre la mesure qui oblige les élèves à porter le masque dès la 3e Harmos dans le canton de Berne

Les manifestants se sont retrouvés devant la gare de Tavannes avant de défiler jusque devant l'école. Les manifestants se sont retrouvés devant la gare de Tavannes avant de défiler jusque devant l'école.

L'obligation du port du masque dans les classes du canton de Berne dès la 3e année Harmos fait des mécontents dans le Jura bernois. Plus de 500 personnes ont défilé en silence ce dimanche après-midi à Tavannes, de la gare à l’école, pour dénoncer la mesure décidée pour limiter les impacts du variant Omicron du coronavirus. La manifestation était organisée par un collectif nommé « Ecoliers bernois sans masque » qui s’est formé récemment et qui revendique plus de 450 parents parmi ses membres. Le cortège qui était autorisé s'est déroulé dans le calme. L’affluence a réjoui les organisateurs qui réclament l’abolition de la mesure, comme l’indique Silvain Konrad, un des membres du collectif : 

La mesure entrera en vigueur ce lundi lors de la rentrée scolaire. Plusieurs parents ont annoncé sur les réseaux sociaux qu'ils n'enverraient pas leurs enfants à l'école.

Le port du masque est obligatoire dès la 3e Harmos dans le canton de Berne et dès la 5e dans les autres cantons romands. L'Association des directeurs d'établissements scolaires souhaite que le Conseil fédéral adopte des règles uniformes à l'échelle nationale. Son président, Thomas Minder, s’est exprimé en ce sens ce dimanche et estime que cela faciliterait les discussions entre enseignants et parents. /fco-ats


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus