Le carnaval de Delémont abdique face aux contraintes

La société de carnaval de la capitale jurassienne a annoncé vendredi qu’elle avait dû se résoudre ...
Le carnaval de Delémont abdique face aux contraintes

La société de carnaval de la capitale jurassienne a annoncé vendredi qu’elle avait dû se résoudre à annuler les cortèges et le bal des vieilles

Les festivités de carnaval n'égaieront pas la Vieille Ville de Delémont cette année. (Photo : Georges Henz) Les festivités de carnaval n'égaieront pas la Vieille Ville de Delémont cette année. (Photo : Georges Henz)

Le cœur lourd, la société de carnaval de Delémont a annoncé vendredi l’annulation des cortèges et du bal des vieilles. Les organisateurs expliquent qu’avec l’incertitude liée à la pandémie, il était inconscient d’engager des frais pour la construction des chars. Pas de cortège, cela veut dire pas de prince ni de princesse et c’est la colonne vertébrale de la fête qui est abandonnée. Il ne faisait donc plus sens pour la société de carnaval d’organiser le bal des vieilles. Le président Yann Beuret nous a encore indiqué que repousser la fête n’était pas la solution pour eux. La société réfléchit à différentes actions pour les enfants ou les seniors et compte bien retrouver les costumes et les confettis l’année prochaine, peut-être avec le même thème « Quel cirque à Trissville » puisque… « ce sera toujours le cirque à Trissville », conclut la société de carnaval.


Un impact aussi sur les bars et restaurants

L’annulation de carnaval à Delémont représente également une déception et un manque à gagner non négligeable pour les bistrotiers de la place. D’autant que le Gouvernement jurassien a annoncé ce vendredi qu’aucune prolongation nocturne d’établissements publics ne sera autorisée pendant la période. Les restaurants et bars devront donc fermer selon les horaires habituels, soit à 00h30 en semaine et à 01h30 le samedi. Le patron de « La New Bayerische », Zymer Mehmetaj, s’attendait à de telles décisions, même si le mardi de carnaval représente 50% de plus de chiffre d’affaires qu’une soirée normale de week-end pour son établissement :

De son côté, « Le Bœuf », un des autres lieux incontournables de carnaval dans la capitale jurassienne, ne sait pas encore s’il va organiser des soirées spéciales durant la période de festivités./comm-lbe-fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus