L’Hôpital du Jura face aux quarantaines de ses employés

Les hôpitaux romands font face à un taux d’absentéisme en augmentation. L’Hôpital du Jura ne ...
L’Hôpital du Jura face aux quarantaines de ses employés

Les hôpitaux romands font face à un taux d’absentéisme en augmentation. L’Hôpital du Jura ne fait pas exception. Jocelyn Saucy, directeur des ressources humaines, indique prendre des mesures

L'Hôpital du Jura est placé en tête d'un classement romand des taux d'absentéisme réalisé par le Temps. (Photo : archives / Hôpital du Jura) L'Hôpital du Jura est placé en tête d'un classement romand des taux d'absentéisme réalisé par le Temps. (Photo : archives / Hôpital du Jura)

Ce n’est pas nouveau. Après deux ans de pandémie le personnel médical est fatigué. La vague omicron n’arrange rien. Dans les hôpitaux romands, le taux d’absentéisme est en augmentation. Pour l’Hôpital du Jura, les chiffres sont passés de 6,8% à 9% entre 2019 et 2021, selon un article du Temps paru cette semaine. C’est le taux le plus élevé en Romandie. Mais les comparaisons peuvent être trompeuses selon le directeur des ressources humaines de l’Hôpital du Jura, Jocelyn Saucy.

Il insiste sur les différences de mesures de calcul. Même s’il reconnaît qu’il s’agit d’une préoccupation, il affirme que la situation va en s’améliorant dans les dernières semaines.

Jocelyn Saucy, directeur des ressources humaines

Jocelyn Saucy précise aussi qu’au-delà des quarantaines, la garde d’enfants est devenue une source importante d’absentéisme liée au Covid. Les parents doivent renoncer à se rendre au travail si leurs enfants ont été testés positifs et ne peuvent pas aller à l’école.

Mesures mises en place

L’Hôpital réagit pour continuer à fonctionner dans les meilleures conditions. Entre une réorganisation interne et l'engagement de personnel auxiliaire, Jocelyn Saucy reconnait le défi logistique que cette situation représente mais indique : « Jusque-là, nous nous en sommes toujours sortis. »

Jocelyn Saucy, directeur des ressources humaines

Des mesures sont aussi mises en place pour prévenir un épuisement du personnel sur le long terme. Il existe désormais un service d’assistance psychologique, des séances d’hypnose et des massages pour le personnel sous tension. /lmv


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus