Martial Courtet : « La pandémie n’a pas eu des conséquences trop négatives sur l’apprentissage »

Le ministre jurassien de la formation était l’invité de La Matinale en ce mercredi dédié à ...
Martial Courtet : « La pandémie n’a pas eu des conséquences trop négatives sur l’apprentissage »

Le ministre jurassien de la formation était l’invité de La Matinale en ce mercredi dédié à la formation professionnelle

Martial Courtet, ministre jurassien de la formation, était l'invité de La Matinale ce mercredi pour la journée de la formation professionelle. Martial Courtet, ministre jurassien de la formation, était l'invité de La Matinale ce mercredi pour la journée de la formation professionelle.

Ce mercredi 4 mai marque la journée de la formation professionnelle. Les autorités en profitent pour mettre en vitrine plusieurs outils qui permettent aux jeunes et aux moins jeunes de trouver leur voie professionnelle. Elles mettent notamment en avant la plateforme « mon app’ », alors que le salon de la formation a permis il y a quelques semaines de se familiariser avec les différents emplois disponibles dans notre région. Selon Martial Courtet, ministre jurassien de la formation, plusieurs corps de métiers gagnent à être connus dans le Jura. Ceux en lien avec l’écologie suscitent l’intérêt et méritent d’être mis en vitrine notamment, d’après l’élu.


Le passage de la pandémie, plus de peur que de mal

Le Covid-19 a provoqué beaucoup d’inquiétude sur le marché du travail. Les autorités jurassiennes avaient craint pour les apprentis, en raison du climat incertain. Mais les entreprises ont joué le jeu, a rassuré Martial Courtet. Il y a eu un formidable « élan de solidarité » de la part des entreprises, selon le ministre. D’après lui, « la pandémie n’a pas eu des conséquences trop négatives sur l’apprentissage ». Cela s’explique aussi par les primes que l’Etat jurassien a promis aux entreprises qui ont engagé des apprentis en période de coronavirus.


Stabilité dans le nombre d’apprentis engagés

Les autorités jurassiennes ont été rassurés ces dernières semaines : le nombre d’apprentis qui ont trouvé une place de travail est resté stable cette année malgré la disparition de cette prime. Et le mot est faible… A fin avril 2021, 309 contrats d’apprentis avaient été signés dans le canton du Jura. Cette année, toujours à fin avril, ce sont également 309 contrats qui ont été paraphés. /mle


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus