Le Ceff va bel et bien déménager de Moutier à Bienne

Les autorités bernoises ont annoncé jeudi matin que cette décision avait été prise pour maintenir ...
Le Ceff va bel et bien déménager de Moutier à Bienne

Les autorités bernoises ont annoncé jeudi matin que cette décision avait été prise pour maintenir l’équilibre des lieux de formation entre les cantons de Berne et du Jura. Le nouveau site prendra place à côté du Lycée technique du CFP, près de la gare

Le ceff artisanat va quitter Moutier pour Bienne. (Photo : archives). Le ceff artisanat va quitter Moutier pour Bienne. (Photo : archives).

Le Ceff artisanat sera transféré de Moutier à Bienne. Le canton de Berne a confirmé jeudi que toutes les filières de l’école professionnelle allaient être déplacées dans la cité seelandaise à l’horizon 2026. Cette décision a été prise dans la perspective du transfert de Moutier dans le Jura. L’établissement prendra place dans un bâtiment situé à quelques minutes à pied de la gare, à la rue de la Gabelle, au sein du campus de formation professionnelle. Selon les autorités, ce déménagement permet de maintenir un équilibre des lieux de formation entre les cantons de Berne et du Jura, sachant que onze professions artisanales sont enseignées au Ceff et dix autres au CEJEF, à Delémont.

Les présidents des OrTra, les responsables des métiers concernés, avaient émis des inquiétudes au début de l’année face à un tel déménagement. Aujourd’hui, le canton de Berne estime avoir pu les rassurer. Le responsable du projet de réorganisation du Jura bernois « Avenir Berne romande », Mario Annoni, a indiqué que les OrTra avaient principalement demandé des garanties concernant la localisation à Bienne. Le fait d’installer le Ceff près de la gare, dans un quartier permettant des synergies avec d’autres institutions de formation telles que le Lycée technique du CFP Bienne, répond aux différentes réserves avancées, selon Mario Annoni.

Mario Annoni : « Nous sommes dans un quartier très attractif pour les étudiants »

Mario Annoni a expliqué qu’il aurait été trop compliqué de conserver le Ceff à Moutier. « C’est très rare au niveau du secondaire 2. Il y a deux systèmes juridiques et financiers qui s’entrecroisent. Cela existe au niveau tertiaire, mais il ne faut pas croire que ce sont des constructions faciles », a-t-il expliqué.

Le directeur du Ceff, Cédric Bassin, s’est lui réjoui du lieu choisi à Bienne par le canton de Berne. Il a estimé que les apprentis ne seraient pas perdants. Les élèves venant du canton du Jura prendront, par exemple, le même train qu’aujourd’hui. « Ils auront un peu plus de temps dans le train, mais auront moins longtemps à attendre le début des cours dans les corridors », a déclaré la responsable.

Cédric Bassin : « C’est extrêmement intéressant pour nous de pouvoir collaborer avec d’autres écoles »

Les représentants du canton de Berne ont également souligné qu’ils souhaitaient « vivement maintenir et développer les collaborations intercantonales entre les écoles. Par ailleurs, la consultation lancée dans le cadre de ce déménagement a démontré, selon les autorités, un « large soutien » de la part des milieux économiques et politiques du Jura bernois et de Bienne.


Le Jura prend acte et regrette, Moutier aussi

L’annonce du départ du Ceff artisanat de Moutier pour Bienne ne constitue pas une surprise. La décision était dans l’air depuis quelque temps. Le responsable de l’accueil de Moutier dans le Jura, Patrick Tanner, en prend acte mais dit la regretter, « d’autant qu’une solution intéressante s’était dessinée du côté de Moutier et qu’il est dommage de démonter ce qui fonctionne ». Il souligne que « l’enjeu principal pour l’État jurassien n’est toutefois pas dans la localisation qui était attendue du côté de Bienne mais plutôt dans le rééquilibrage des filières de formation, métier par métier, qui est en discussion actuellement entre les deux cantons ». Patrick Tanner réitère également l’engagement du canton du Jura d’implanter à Moutier une division du CEJEF, le Centre jurassien d’enseignement et de formation.

Patrick Tanner : « Nous prenons acte de la décision, nous la regrettons »

Patrick Tanner précise que des formations du domaine artisanal seront maintenues à Moutier sous l’égide du CEJEF. Le sujet fait encore l’objet de discussion avec le canton de Berne.

Du côté des autorités de Moutier, le président de la délégation du Conseil municipal aux affaires jurassienne fait aussi part de sa déception. Valentin Zuber estime que « la formation devait être considérée comme un espace interjurassien ou intercantonal ». Pour lui, « il est complètement inconcevable que le canton de Berne décide de retirer les élèves bernois du site de Moutier ». L’élu PSA indique « avoir toute confiance dans le Gouvernement jurassien » dans la perspective de « voir des filières s’implanter à Moutier pour remplacer le Ceff ». Valentin Zuber fustige également une forme de « vengeance politique totalement inadéquate dans le domaine de formation » de la part du canton de Berne.

Valentin Zuber : « Il y a un peu de déception, évidemment »

Concernant le projet de réorganisation du Jura bernois « Avenir Berne romande », Mario Annoni a expliqué que des solutions immobilières étaient actuellement à l’étude pour créer des pôles de compétence dans le Jura bernois. L’idée est d’implanter un pôle administratif à Tavannes et un autre de justice et police à Reconvilier. /alr-fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus