En direct à la ferme (1/4)

Cet été nous rendons visite aux agriculteurs et éleveurs de la région. Premier arrêt de notre ...
En direct à la ferme (1/4)

Cet été nous rendons visite aux agriculteurs et éleveurs de la région. Premier arrêt de notre série sur les hauteurs entre Courtemaîche et Coeuve chez Fabrice Cerf, céréalier, semencier et éleveur

Fabrice Cerf au milieu de ses animaux dans sa ferme de Courtemaîche. Fabrice Cerf au milieu de ses animaux dans sa ferme de Courtemaîche.

Une plongée dans le quotidien des agriculteurs et éleveurs de la région. C’est ce que nous vous proposons durant quatre semaines. Chaque mardi à midi nous nous rendons dans une exploitation jurassienne pour découvrir ces métiers, leurs joies et leurs difficultés.

Pour ce premier rendez-vous, Thomas Nagy s’est rendu en Ajoie sur les hauteurs à mi-chemin entre Courtemaîche et Coeuve. Il y a rencontré Fabrice Cerf, éleveur, céréalier et semancier. L’agriculteur ajoulot baigne dans le milieu depuis sa plus tendre enfance. Il a repris l’exploitation familiale en 2009. L’agriculture est une vocation pour lui. S'il est fier de son travail et de pouvoir élever ses enfants au milieu d'une ferme, il émet également des craintes pour l'avenir, entre changement climatique et la nouvelle politique agricole proposée par le Conseil fédéral dernièrement. L'agriculteur de Courtemaîche remarque également que l'image de son métier s'est dégradée depuis quelques années.

Fabrice Cerf : « il y a un décalage aujourd’hui entre l’image qu’on se fait de l’agriculteur et ce qui se passe réellement dans la ferme »

La semaine prochaine nous nous rendrons à Courcelon dans l’exploitation de Patrick Chételat, producteur de lait. /tna

Les autres épisodes :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus