Partage et convivialité, au menu du brunch du 1er août

Plusieurs fermes de la région se préparent à accueillir des centaines de convives, pour déguster ...
Partage et convivialité, au menu du brunch du 1er août

Plusieurs fermes de la région se préparent à accueillir des centaines de convives, pour déguster des produits du terroir tout en célébrant la fête nationale. A Montenol, la famille Jeannerat organise son tout premier brunch du 1er août

Les familles paysannes qui organisent un brunch ont beaucoup de préparation en amont du 1er août (photo libre de droits). Les familles paysannes qui organisent un brunch ont beaucoup de préparation en amont du 1er août (photo libre de droits).

Pas, ou peu de feux d’artifices cette année… mais les brunchs, eux, seront bien organisés, le lundi 1er août. Plusieurs fermes de la région se préparent à accueillir des centaines de convives, pour déguster des produits du terroir tout en célébrant la fête nationale. Si certains paysans sont aguerris et ont des années d’expérience dans l’organisation de ces ripailles, d’autres débutent. A Montenol, la famille Jeannerat est novice, mais bien décidée à régaler ses invités. 

Damien Jeannerat souhaite inviter ses convives à s'intéresser à ses deux métiers : agriculteur et boucher. Damien Jeannerat souhaite inviter ses convives à s'intéresser à ses deux métiers : agriculteur et boucher.

Les confitures sont prêtes depuis des mois, les tresses et le pain ont été commandés, tout comme le beurre et le lait. Ne restera plus qu’à préparer les röstis ou encore la viande, mais Damien Jeannerat ne s’inquiète pas, pour ce qui est du repas. Le plus dur, c’est au niveau de la préparation du batiment  : « On a dû tout vider, nettoyer… c’est ça le plus long ! » Seuls quelques veaux restent dans le hangar, pour accueillir les futurs convives de lundi  ; les autres bovins sont dans les champs. Cela fait de la place, et c’est important, parce qu’il y en aura, du monde, à Montenol : la famille Jeannerat prévoit d'accueillir 300 convives, pour leur tout premier brunch du 1er août. Damien Jeannerat et sa femme seront épaulés par une vingtaine de personnes, afin de servir tous les invités.


Faire connaître son métier

Damien Jeannerat explique que ça fait quelques années qu'il pense à organiser un tel événement dans sa ferme. Selon lui, cela permet de passer un moment convivial, mais surtout de faire connaître son double métier : agriculteur et boucher. « Je me suis rendu compte que le grand public n’est pas toujours conscient de la réalité, de notre quotidien paysan. Grâce à cet événement, je peux leur montrer comment on élève nos bêtes, d’où vient la viande », déclare le Jurassien. Au total, près de 300 familles paysannes de Suisse inviteront lundi la population à bien manger… et à découvrir leur quotidien. /cto


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus