La musique de retour à l’Abbatiale de Bellelay

Cinq concerts auront lieu dès samedi dans le cadre de la deuxième édition des Battements de ...
La musique de retour à l’Abbatiale de Bellelay

Cinq concerts auront lieu dès samedi dans le cadre de la deuxième édition des Battements de l’Abbatiale. Une exposition va aussi se tenir dans l’ancienne clinique psychiatrique

Les Battements de l'Abbatiale se tiendront depuis ce samedi jusqu'au 3 septembre. (Photo : archives). Les Battements de l'Abbatiale se tiendront depuis ce samedi jusqu'au 3 septembre. (Photo : archives).

Du chant médiéval, du violoncelle ou encore de la trompette : le programme s’annonce particulièrement éclectique pour la deuxième édition des Battements de l’Abbatiale. Cinq soirées de concerts sont prévues dès samedi et jusqu’au 3 septembre à l’Abbatiale de Bellelay. L’ensemble belge Graindelavoix, le chanteur et musicien suisse Christian Zehnder et le duo français de Birds on a Wire vont notamment se produire dans ce lieu emblématique de la région. L’acoustique de l’édifice présente toutefois un défi pour les organisateurs. « Un son a neuf secondes de réverbération dans l’Abbatiale. Cela rend les choses possibles musicalement assez restreintes », souligne Carine Zuber, l’une des organisatrices. Cette dernière précise toutefois que les styles choisis se prêtent particulièrement bien au lieu.

Carine Zuber : « Quand ça colle, ça devient très impressionnant »

Une exposition sur l’hôpital psychiatrique

En parallèle de ces rendez-vous, des performances « hors-les-murs » se dérouleront dans les espaces vides de l’ancienne clinique psychiatrique. Chaque jour de concert, le public pourra notamment découvrir dès 15h un projet sonore des artistes suisses Stéphane Montavon et Antoine Chessex, ainsi qu’une exposition d’Augustin Rebetez intitulée « Les fantômes du passé ». Le Jurassien « s’est intéressé au passé de cet asile que ce soit au travers des objets, des anecdotes ou des interviews », explique Carine Zuber. Cette œuvre audiovisuelle réalisée au début de l’année met en scène la danseuse et performeuse écossaise Iona Kewney. Un livre va, par ailleurs, paraitre prochainement au sujet de cette exposition.

Concernant les aspects pratiques, Carine Zuber souligne que du co-voiturage sera organisé pour ramener les spectateurs qui le souhaitent, sachant que les bus ne circulent plus à partir de 18h. La restauration sera assurée par l’équipe des « Curieuses graines ».

Pour rappel, les Battements de l’Abbatiale ont lieu tous les deux ans dans le cadre de la biennale Bellelay Musiques. Les années impaires, ce sont les arts visuels qui sont mis à l'honneur. /comm-alr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus