Élections communales : ça se décante à Haute-Sorne

La commune compte pour l’heure un seul candidat officiellement déclaré à la mairie. Mais les ...
Élections communales : ça se décante à Haute-Sorne

La commune compte pour l’heure un seul candidat officiellement déclaré à la mairie. Mais les différents partis pourraient présenter jusqu’à quatre candidats d’ici au dépôt des listes à la fin du mois

Les différents partis affûtent leur stratégie pour la mairie de Haute-Sorne. (Photo : archives). Les différents partis affûtent leur stratégie pour la mairie de Haute-Sorne. (Photo : archives).

Ça bouge à Haute-Sorne en vue des élections communales cet automne. Actuellement, seul le PDC a officiellement présenté un candidat en la personne d’Éric Dobler. Mais à une dizaine de jours du dépôt des listes le lundi 29 août, les réflexions se décantent au sein des différents partis de la commune fusionnée. Réunie mercredi soir, la section locale du Parti socialiste s’apprête à officialiser un candidat. Selon nos informations, l’actuel conseiller communal Etienne Dobler briguerait la mairie. Contacté ce jeudi matin, le potentiel candidat et les différents responsables du parti ne confirment ni n’infirment cette information. Le PS devrait cependant l’annoncer dans la journée.


Pas de combat pour le PCSI

Le PCSI ne combattra pas la mairie qu’il détenait depuis 10 ans avec le maire actuel Jean-Bernard Vallat, confirme le président du groupe au Conseil général Blaise Schüll. La réflexion est encore en cours pour le législatif et le Conseil communal. L’UDC également n’a encore rien décidé et doit se réunir la semaine prochaine.


D’autre candidats potentiels

D’autres candidats à la mairie pourraient émerger de la liste Haute-Sorne Avenir qui devrait très probablement présenter une candidature selon les informations récoltées par RFJ. Raoul Jaeggi, actuel conseiller communal sous l’étiquette Haute-Sorne Avenir, n’exclurait pas de se présenter lui aussi à la mairie sous l’étiquette du Parti vert’libéral. Haute-Sorne Avenir et les Verts’libéraux ne seraient pas de véritables adversaires politiques pour autant. Les deux formations devraient même collaborer pour une liste commune au Conseil général. Les discussions sont encore en cours pour le Conseil communal. Une configuration et une stratégie qui augurent une grosse bataille pour la mairie. /jpi-rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes