« A la conquête de la mairie de Soubey » (4/8)

Stéphanie Babey (sans parti), Jacques Tosoni (sans parti) et Liliane Clévenot (sans parti) ...
« A la conquête de la mairie de Soubey » (4/8)

Stéphanie Babey (sans parti), Jacques Tosoni (sans parti) et Liliane Clévenot (sans parti) sont candidats à la mairie de Soubey. RFJ les a rencontrés en amont de l’élection prévue le 23 octobre

Stéphanie Babey, Jacques Tosoni et Liliane Clévenot (de gauche à droite) souhaitent devenir maire de Soubey. Stéphanie Babey, Jacques Tosoni et Liliane Clévenot (de gauche à droite) souhaitent devenir maire de Soubey.

Un match à trois pour la mairie de Soubey. Les citoyens de la commune des côtes du Doubs trancheront dans les urnes le 23 octobre entre deux membres du Conseil actuel et une troisième candidature. Jacques Tosoni (conseiller depuis 2018) et Stéphanie Babey (conseillère depuis avril 2022) briguent le siège de maire tout en choisissant de faire… campagne commune. « Nous avons la même vision pour l’avenir », affirment-ils en chœur. « Il faut garder une base au Conseil, c’est pour cela qu’on souhaite être tous les deux élus à l’autorité communale ». Liliane Clévenot vise elle à apporter une vision nouvelle autour de la table. Cette ouvrière agricole de 55 ans espère amener de la fraicheur dans les idées si elle est élue.

RFJ a demandé aux trois candidats de mettre en vitrine une priorité en cas d’élection. Arrivée au village il y a dix mois seulement, la quadragénaire Stéphanie Babey mise sur la continuité dans les dossiers et la réfection des chemins de Soubey. « Le centre du village et nos fermes alentours doivent rester accessibles à tout le monde en tout temps », défend Stéphanie Babey, comptable de formation qui travaille à l’extérieur du canton plusieurs jours par semaine.

Stéphanie Babey : « Il est important d’avoir des chemins accessibles »

Faisant campagne ensemble, Jacques Tosoni et Stéphanie Babey ont choisi de prendre de la hauteur et montrer que Soubey n’est pas qu’un village, mais une commune avec des fermes isolées et hameaux pour lesquels ils souhaitent poursuivre la réfection des chemins d’accès et des réseaux d’eau. Faisant campagne ensemble, Jacques Tosoni et Stéphanie Babey ont choisi de prendre de la hauteur et montrer que Soubey n’est pas qu’un village, mais une commune avec des fermes isolées et hameaux pour lesquels ils souhaitent poursuivre la réfection des chemins d’accès et des réseaux d’eau.

Jacques Tosoni a 69 ans. Ce retraité actif est membre du Conseil d’administration du Centre de Loisirs des Franches-Montagnes. Pour lui, « il faut terminer la réfection du réseau d’eau et l’interconnexion des eaux depuis le réservoir d’Epiquerez ».

Jacques Tosoni : « Même dans une petite commune, il faut avoir certaines compétences techniques »

Troisième candidate, Liliane Clévenot, ouvrière agricole de 55 ans. Active au sein de la société d’embellissement (tout comme Stéphanie Babey), elle veut que la commune améliore ses relations avec le monde agricole et se montre attractive pour les familles. « Nous devons redynamiser notre population, un peu vieillissante », dit-elle.

Liliane Clévenot : « Je souhaite monter une structure de garde pour les enfants »

Liliane Clévenot axe sa campagne sur l’attractivité du village pour les familles et pose ici devant la place de jeux, située à deux pas du Doubs. Liliane Clévenot axe sa campagne sur l’attractivité du village pour les familles et pose ici devant la place de jeux, située à deux pas du Doubs.

Les trois candidats à la mairie de Soubey Liliane Clévenot, Jacques Tosoni et Stéphanie Babey briguent également une place au Conseil communal le 23 octobre. Quel que soit l’élu(e), ils pourraient donc se retrouver tous les trois autour de la table pour mener les dossiers de la future législature. /clo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus