Aménagements à l’horizon à la Petite Morée à Glovelier ?

La carrière et décharge sur les hauteurs du village pourrait bientôt accueillir des matériaux ...
Aménagements à l’horizon à la Petite Morée à Glovelier ?

La carrière et décharge sur les hauteurs du village pourrait bientôt accueillir des matériaux minéraux issus de la démolition

C'est dans ce secteur que pourraient être stockés les matériaux minéraux issus de la démolition. C'est dans ce secteur que pourraient être stockés les matériaux minéraux issus de la démolition.

Une nouvelle solution pourrait voir le jour à Glovelier pour stocker les matériaux minéraux issus de la démolition. Un projet est en cours pour déposer ces matériaux à la carrière de la Petite Morée, au-dessus du village. La concrétisation de ces intentions nécessite toutefois l’adaptation du plan spécial. Présenté dans une information délivrée à la population de Haute-Sorne, ce dossier sera déposé publiquement cet automne, alors qu’une votation populaire devrait être organisée au printemps prochain. 


Manque à combler dans la région

Le district de Delémont manque de décharges pour les matériaux minéraux qui proviennent de la démolition, d’après la planification cantonale. On parle là de résidus de béton, brique, céramique ou encore plâtre ou enrobés bitumineux. Un projet est donc né au sein de l’entreprise Lachat SA, projet appuyé par les autorités communales et bourgeoises de Haute-Sorne, selon le tout-ménage. Il prévoit de réserver 30% de la capacité de comblement de la carrière pour ces matériaux, soit environ 190'000 mètres cubes. Car si des progrès sont constatés dans leur recyclage et leur valorisation, la solution la plus sûre et la plus rationnelle pour les stocker reste parfois l’élimination en décharge, toujours d’après les autorités. Ces dernières précisent encore que le site présente toutes les conditions requises d’un point de vue de la protection de l’environnement. 


Les extractions pourraient continuer vers le nord

Les autorités précisent encore qu’au terme de l’exploitation du site, le secteur sera restitué à la nature en qualité d’aire forestière. Notons encore que l’extraction de la roche calcaire à la Petite Morée approche aujourd’hui de son terme sur le périmètre autorisé. Un projet d’extension est actuellement à l’étude. « La progression du front d’extraction est envisagée en direction du nord, en secteur forestier », selon les autorités. /mle


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus