Le Röstigraben au cœur d’une exposition du NMB

L’exposition « Bienne et la barrière de rösti » a ouvert ses portes au public vendredi au Nouveau ...
Le Röstigraben au cœur d’une exposition du NMB

L’exposition « Bienne et la barrière de rösti » a ouvert ses portes au public vendredi au Nouveau Musée Bienne. Elle a pour but de montrer la pluralité de la cité seelandaise

« Bienne et la barrière de rösti » est la nouvelle exposition proposée depuis vendredi par le NMB. (Photo : Plonk&Replonk: Bienne, Bienne, le Röstigraben, 2006) « Bienne et la barrière de rösti » est la nouvelle exposition proposée depuis vendredi par le NMB. (Photo : Plonk&Replonk: Bienne, Bienne, le Röstigraben, 2006)

Après « Bienne et l’eau », l’îlot thématique « Bienne et la barrière de rösti » est proposé depuis vendredi aux visiteurs du Nouveau Musée Bienne (NMB). Une exposition qui s'interroge sur la manière dont les différentes cultures vivent la ville ensemble, comment elles communiquent les unes avec les autres et où elles se rencontrent. Même si la cité seelandaise est officiellement bilingue depuis 1950, les habitants ne parlent pas uniquement français et alémanique puisqu’elle accueille 120 autres langues. Bienne est donc une mosaïque multicolore de langues, de cultures et de traditions dont certaines coexistent depuis longtemps alors que d’autres sont récemment sorties des bagages de migrants.

Entretien avec Ludivine Marquis, conservatrice du département archéologie du NMB

L'exposition se termine avec un mur qui propose notamment des portraits vidéos. (Photo: NMB) L'exposition se termine avec un mur qui propose notamment des portraits vidéos. (Photo: NMB)

Un mur pour découvrir les habitants de Bienne


La diversité de la population biennoise s’exprime à travers des objets personnels, du passé et du présent, ainsi que dans des portraits vidéos contemporains. Les souvenirs ont été mis à disposition par des Biennois. De nouveaux styles de vie et sous-cultures, de nouvelles associations se développent, comme les clubs de sport ou encore les scènes punk et hip-hop autour de la Coupole. A noter que les citoyens de la ville ont été invités à indiquer leur lieu préféré dans la cité seelandaise. Le NMB a consigné plus de 270 endroits sur le plan de la ville. Il s’agit de jardins, de coins intimes, de promenades ou de points de vue. /comm-sbo

Voilà des objets que l'on peut découvrir en ouvrant une boîte aux lettres du mur. Voilà des objets que l'on peut découvrir en ouvrant une boîte aux lettres du mur.


Actualisé le

 

Actualités suivantes