Circulation compliquée ces prochaines semaines à Delémont

Deux chantiers se dérouleront en parallèle durant une dizaine de jours. Des travaux urgents ...
Circulation compliquée ces prochaines semaines à Delémont

Deux chantiers se dérouleront en parallèle durant une dizaine de jours. Des travaux urgents seront notamment menés sur le pont du Righi, ce qui perturbera passablement le trafic routier

Le pont du Righi doit subir des travaux urgents jusqu'au 31 octobre. (Photo : archives).  Le pont du Righi doit subir des travaux urgents jusqu'au 31 octobre. (Photo : archives). 

Les automobilistes devront s’armer de patience ce mois d’octobre à Delémont. Des feux de signalisation seront à nouveau en vigueur dès lundi dans le secteur d’Innodel et jusqu’au 18 octobre en raison de la réfection de la route. Par ailleurs, des travaux urgents doivent être menés à partir de la semaine prochaine et jusqu’au 31 octobre dans le cadre de l’assainissement du pont du Righi. Durant la journée, les automobilistes ne pourront circuler que dans un sens, à savoir entre le giratoire du Righi et celui du McDonald’s. Les voitures qui viennent depuis Moutier et Courroux devront transiter par la RDU, la route de la Mandchourie, le quai de la Sorne et la route de Moutier. Pendant la nuit, le transit sera possible dans les deux sens, mais géré par des feux.

Sans surprise, il faut s’attendre à des perturbations sur la route. « Nous sommes dans une période de vacances donc il devrait y avoir moins de véhicules, mais il n’est pas exclu qu’il y ait des ralentissements aux entrées de giratoires et quelques difficultés temporaires pour transiter », souligne le chef de la section unité territoriale 9 au Service des infrastructures. En ce qui concerne la mobilité douce, Daniel Stadelmann précise que les vélos pourront toujours circuler dans les deux sens sur le tronçon concerné.

Des travaux qui se concentrent sur l’automne

Les chantiers ont tendance à se multiplier durant les mois de septembre et d’octobre. Il y a une explication à cette tendance, selon Daniel Stadelmann. En effet, des budgets sont alloués à l’année pour certains travaux. Lorsque l’accord de l’Office fédéral des routes est donné, des études doivent être menées avant une mise en soumission selon les marchés publics. « Cela prend du temps, on se retrouve quasiment toujours à devoir réaliser nos travaux en septembre et en octobre », souligne Daniel Stadelmann. En novembre, le service hivernal est instauré et il n’est plus possible de poser des revêtements.

En cas de questions ou de remarques, le Service des infrastructures est disponible par mail ou au 032 420 60 00. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus