Rémy Meury souligne le « ras-le-bol » qui règne dans la fonction publique

Plusieurs fonctionnaires ont fait part au président de la coordination des syndicats de la ...
Rémy Meury souligne le « ras-le-bol » qui règne dans la fonction publique

Plusieurs fonctionnaires ont fait part au président de la coordination des syndicats de la fonction publique jurassienne de leur désaccord face aux mesures envisagées par le Gouvernement jurassien pour faire des économies

Le président de la coordination des syndicats de la fonction publique jurassienne et secrétaire général du Syndicat des enseignants jurassiens Rémy Meury était invité de La Matinale vendredi. Le président de la coordination des syndicats de la fonction publique jurassienne et secrétaire général du Syndicat des enseignants jurassiens Rémy Meury était invité de La Matinale vendredi.

Les réactions pleuvent au lendemain de la diffusion des mesures d’économies envisagées par le Gouvernement jurassien. L’exécutif a présenté jeudi un plan pour économiser 34 millions de francs. Le projet touche de nombreux domaines. Les fonctionnaires sont notamment concernés : une semaine de vacances non payée sera mise en place, les heures supplémentaires seront limitées et les effectifs devraient être réduits de vingt EPT, notamment. Le président de la coordination des syndicats de la fonction publique jurassienne et secrétaire général du Syndicat des enseignants jurassiens Rémy Meury rapporte qu’il a déjà reçu de nombreuses réactions d’incompréhension après cette annonce : « Les réactions vont vraiment vers un ras-le-bol » avec des gens « qui ne comprennent pas très bien », indique-t-il. Par ailleurs, Rémy Meury souligne que ces mesures engendreront plusieurs problèmes. C’est le cas, selon lui, de la gestion des heures supplémentaires ou encore d’un manque de personnel à certains moments. Le Delémontain regrette aussi que les partenaires sociaux n’aient pas été consultés dans l’élaboration de ces mesures. /mle


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus