Philippe Eggertswyler : « Nous devons sortir des clivages politiques »

Le candidat PCSI a été élu dimanche à la mairie de Porrentruy. Après l’émotion, il revient ...
Philippe Eggertswyler : « Nous devons sortir des clivages politiques »

Le candidat PCSI a été élu dimanche à la mairie de Porrentruy. Après l’émotion, il revient sur son élection et ses projets pour le chef-lieu ajoulot

Le nouveau maire de Porrentruy, Philippe Eggertswyler après l'annonce de son élection dimanche après-midi. (Photo : Georges Henz). Le nouveau maire de Porrentruy, Philippe Eggertswyler après l'annonce de son élection dimanche après-midi. (Photo : Georges Henz).

Le nouveau maire de Porrentruy donne le ton pour son prochain mandat. Elu à la mairie du chef-lieu ajoulot dimanche, le PCSI Philippe Eggertswyler est revenu sur son élection et ses projets à l’issue du second tour. « Je ne suis pas pour les clivages politiques », a-t-il déclaré en direct dans le Journal de 18h. Le candidat PCSI a également estimé que c’est sa personnalité – et pas forcément sa couleur politique – qui ont joué dans sa victoire. Philippe Eggertswyler est arrivé en tête avec plus de 300 voix d’avance sur ses concurrentes Chantal Gerber (PS) et Anne Roy (PDC). L’ajoulot a également admis que sa proximité avec les milieux sportifs a aussi été le terreau de sa victoire, « mais c’est plus large que cela ».

Entretien avec Philippe Eggertswyler :

Priorité à la démographie

Son élection à la mairie marque également un basculement au centre-gauche pour l’exécutif de Porrentruy, où le Conseil municipal sera composé de 2 PDC-JDC, 2 PS-Les Verts, 1 PCSI et 1 PLR. C’est la première fois que la mairie ne sera plus en mains du PDC ou du PLR. « Je suis persuadé que nous pourrons amener les dossiers là où il faut », a assuré Philippe Eggertswyler. Le nouveau maire a précisé quelle serait la priorité de son mandat : « Ce qui est essentiel, c’est d’accroître notre démographie ». Côté finances, le nouvel élu à la tête du chef-lieu ajoulot espère maitriser le budget de la commune : « Nous n’allons pas dépenser plus que ce que nous avons ». /jpi-gtr


Actualisé le