Le café-théâtre Aux Planches cherche un nouveau souffle artistique

Le lieu culturel situé aux Breuleux tente depuis plus d’un an de dénicher la perle rare. Son ...
Le café-théâtre Aux Planches cherche un nouveau souffle artistique

Le lieu culturel situé aux Breuleux tente depuis plus d’un an de dénicher la perle rare. Son propriétaire François Vorpe souhaite recruter une personne pour diriger artistiquement l’endroit

Le café-théâtre Aux Planches a ouvert ses portes en 2017. Il peut accueillir entre 80 et 100 personnes au maximum. Le café-théâtre Aux Planches a ouvert ses portes en 2017. Il peut accueillir entre 80 et 100 personnes au maximum.

Remettre l’art sur le devant de la scène du café-théâtre Aux Planches. C’est le désir du propriétaire du lieu situé aux Breuleux. François Vorpe loue la salle davantage pour des mariages que pour des spectacles. Afin de changer cela, il cherche depuis plus d’un an une personne pour diriger artistiquement l’endroit. « J’aimerais une personne qui soit motivée à faire vivre le café-théâtre à travers des artistes. Aussi à travers des participants amateurs pour qu’ils aient la chance d’avoir une scène », explique François Vorpe. Celui qui a acheté puis rénové il y a 12 ans l’ancienne ferme devenue lieu culturel souhaite que les candidats aient « éventuellement un réseau de personnes intéressées par cet endroit afin de faire vivre ce lieu pour le bien de la culture des Franches-Montagnes ». 

François Vorpe : « Quelqu’un qui donne envie d’avoir envie »

François Vorpe assure donner carte-blanche au futur directeur artistique. « Mais avec des lignes dont on pourrait discuter et qui soient approuvées par le comité » de l’association culturelle des amis du théâtre Aux Planches, précise le propriétaire. Après plus d’une année de recherches infructueuses, François Vorpe poursuit donc sa quête avec l’espoir de trouver enfin la perle rare. /nmy

François Vorpe, patron d’une menuiserie et de pompes funèbres à Tavannes, a acheté il y a 12 ans une ancienne ferme pour en faire une salle de spectacle. François Vorpe, patron d’une menuiserie et de pompes funèbres à Tavannes, a acheté il y a 12 ans une ancienne ferme pour en faire une salle de spectacle.


Actualisé le

 

Actualités suivantes