Celtor veut éviter un nouvel incendie

Quatre mois après avoir subi les affres du feu, l'entreprise tavannoise de gestion des déchets ...
Celtor veut éviter un nouvel incendie

Quatre mois après avoir subi les affres du feu, l'entreprise tavannoise de gestion des déchets sensibilise la population. Certains objets et produits hautement inflammables n'ont pas leur place dans les ordures ménagères

De la grande halle de stockage, il ne reste aujourd'hui qu'une partie du toit et quelques piliers métalliques. De la grande halle de stockage, il ne reste aujourd'hui qu'une partie du toit et quelques piliers métalliques.

Trier ses déchets est important pour l’environnement, mais pas seulement. Ces gestes simples permettent aussi de réduire les risques d’accidents et d’incendies. L’entreprise Celtor à Tavannes veut sensibiliser les citoyens à ces dangers. Le 26 juillet dernier, le site de Ronde-Sagne a été le théâtre d’un violent incendie, très certainement provoqué par un élément qui n’avait rien à faire dans les ordures ménagères. Un bulletin d’information a été largement diffusé ce mois de novembre dans les communes desservies par Celtor. La vice-présidente du conseil d’administration de Celtor, Anne-Marie Kuhnen, explique que le problème est récurrent. De plus en plus de batteries au lithium, accumulateurs et autres produits  de ce type terminent dans les sacs à ordures traditionnels. Ces objets sont broyés, écrasés et concassés de sorte que des substances hautement inflammables en sont extraites. Une étincelle dans cet amas de déchets, et c'est un potentiel incendie qui démarre. « Habituellement, les employés sur place constatent très rapidement les dégagements de fumée. Le site est également équipé de caméras thermiques reliées à un système d’alarme. Ce même système qui, pour une raison que l’on ignore encore, ne s’est pas enclenché le 26 juillet dernier », déplore-t-elle.

« Nous avons déjà connu des débuts d’incendie »

L’entreprise Celtor rappelle que ces objets et produits dangereux, de plus en plus fréquents, peuvent être éliminés directement à la déchèterie pour un traitement spécial. Ils peuvent être déposés à Tavannes gratuitement, pour autant que les quantités soient qualifiées de ménagères. « Un tri attentif et précis de la part des citoyens permet assurément de réduire les risques », insiste Anne-Marie Kuhnen.


Reconstruction pour 2023

Concernant l’incendie du 26 juillet, le toit de la grande halle avait été largement endommagé. L'entreprise Celtor a dans un premier temps évacué les tas de déchets incandescents. La partie plus endommagée du toit a été démontée pour éviter tout risque d'effondrement.

« Eviter que la structure ne s’effondre sur les bâtiments épargnés »

Le bâtiment sera reconstruit l’an prochain vraisemblablement. Le permis de construire sera déposé prochainement. Quant aux dégâts occasionnés par l'incendie, il se chiffre à environ 2,5 millions de francs s'agissant des bâtiments. /oza

Hautement inflammables, les batteries lithium constituent un très grand danger pour les centres de collecte de déchets. (Photo : Celtor). Hautement inflammables, les batteries lithium constituent un très grand danger pour les centres de collecte de déchets. (Photo : Celtor).


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus