Faible augmentation du prix des terres et domaines agricoles

Le Service de l'économie rurale a procédé à la mise à jour des statistiques des prix des immeubles ...
Faible augmentation du prix des terres et domaines agricoles

Le Service de l'économie rurale a procédé à la mise à jour des statistiques des prix des immeubles et entreprises agricoles conformément aux dispositions de la loi fédérale sur le droit foncier rural

  Le prix des terres agricoles a peu évolué cette année (photo d'illustration). Le prix des terres agricoles a peu évolué cette année (photo d'illustration).

Le Service de l'économie rurale a procédé à la mise à jour des statistiques des prix des immeubles et entreprises agricoles, conformément aux dispositions de la loi fédérale sur le droit foncier rural. Les résultats donnent un aperçu du marché immobilier agricole jurassien. De manière générale, le prix des domaines agricoles continue de légèrement s’apprécier. Les terres agricoles sont stables ou en faible augmentation, selon un communiqué de presse du Canton.

Ces cinq dernières années, les entreprises et immeubles agricoles bâtis ont été vendus en moyenne 2,18 fois leur valeur de rendement contre 2,17 précédemment. Le facteur statistique, qui sert à déterminer le prix licite au sens de l’art. 66 LDFR, s’apprécie ainsi pour la sixième année consécutive ; il était de 2,05 en 2017. La statistique recense 33 ventes de domaines agricoles et immeubles agricoles bâtis sur la période de 2017 à 2022. Hors du cadre familial, pour les années 2020 et 2021, neuf ventes ont été recensées par l’autorité compétente.


Prix des différentes parcelles

S'agissant des catégories de parcelles de terres agricoles, le mètre carré s'est  négocié à la hausse dans le district de Delémont pour la zone de plaine à 3,16 francs (contre 3.08 l'année passée). Stabilité, pour la zone des collines avec 2.67 francs (auparavant 2,66) et baisse pour la zone de montagne, à 1,35 francs (contre 1,46 l'année d'avant). Dans le district de Porrentruy, un mètre carré s’est légèrement apprécié en zone de plaine pour atteindre 2,19 francs (contre 2,18) et clairement apprécié en zone des collines et de montagne à 1,61 francs (contre 1,42). Dans le district des Franches-Montagnes, le prix au mètre carré est stable avec 1,39 francs ( contre 1,41). Le prix licite au sens du droit fédéral revient au prix de vente plus 5%.


Prix de vente des forêts

Le prix de vente des forêts est libre. Néanmoins, la statistique forestière est utile notamment pour la fixation de prix licite d’immeubles mixtes (terres et forêts). Une hausse des prix des forêts au niveau jurassien n’apparaît pas, malgré la hausse des matières premières à l’échelle mondiale. Ainsi, le prix moyen d’échanges sur les cinq dernières années par mètre carré, dans le district de Delémont, diminue à 0,90 franc au lieu de 0,94 l’an dernier. Le prix moyen stagne en Ajoie avec un prix moyen restant à 0,92 franc. Dans les Franches-Montagnes, le prix moyen au mètre carré diminue à 0,61 franc au lieu de 0,65 franc. /comm-cto


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus