Un gros coup de pédale pour la mobilité douce

Les cantons et la Confédération devront se mettre au vélo puisque la nouvelle loi fédérale ...
Un gros coup de pédale pour la mobilité douce

Les cantons et la Confédération devront se mettre au vélo puisque la nouvelle loi fédérale sur les voies cyclables entre en vigueur cette année

 Le vélo va se faire de la place. Photo d'illustration Le vélo va se faire de la place. Photo d'illustration

Les vélos seront mieux choyés en 2023. La nouvelle loi fédérale sur les voies cyclables a été accepté en 2018 par le peuple et sera appliquée dès à présent. Les cantons et la Confédération seront tenus de planifier des pistes et des installations de stationnement dédiées à la mobilité douce dans un délai de 5 ans. La mise en œuvre doit intervenir au plus tard d’ici 2042. « Il faut vraiment revoir le réseau actuel. Aujourd’hui, la part modale dédiée au cyclisme, c’est moins de 10% au niveau suisse », rappelle la vice-présidente de Pro Vélo Suisse. Delphine Klopfenstein Broggini indique que les autorités cantonales et fédérales devront réorganiser l’espace public pour plus de sécurité pour les cyclistes et ainsi séduire de nouveaux usagers.

Delphine Klopfenstein Broggini: « la Confédération doit soutenir les cantons »

Alors que les finances cantonales et fédérales ne sont pas forcément au beau fixe, la conseillère nationale genevoise précise que le vélo rapporte à la collectivité publique. C’est donc un investissement intelligent qui est surtout lié à une volonté politique. Selon une étude, « chaque année, la mobilité douce rapporte jusqu’à 1,4 milliards de francs à la Confédération », précise Delphine Klopfenstein Broggini, « c’est un moyen de transport qui protège l’environnement et qui est très bon pour la santé ». /ncp


 

Actualités suivantes