Le Delim Café se veut à l’écoute

Les fondateurs de nouveau café associatif et solidaire situé rue Auguste Quiquerez à Delémont ...
Le Delim Café se veut à l’écoute

Les fondateurs de nouveau café associatif et solidaire situé rue Auguste Quiquerez à Delémont veulent en faire un lieu d’écoute et de partage avec des initiatives solidaires envers les plus démunis

Valérie Scheidegger et Romain Glauser se réjouissent d'accueillir leurs premiers clients dès l'inauguration samedi puis l'inauguration officielle mardi. Valérie Scheidegger et Romain Glauser se réjouissent d'accueillir leurs premiers clients dès l'inauguration samedi puis l'inauguration officielle mardi.

« D » comme Delémont, « Elim » comme le lieu d’une oasis dont on retrouve trace dans l’Ancien Testament. Situé rue Auguste Quiquerez à Delémont, entre la route de Bâle et le rond-point du Righi, le « Delim Café » se veut justement comme un lieu ressourçant où les bénévoles peuvent prendre le temps avec les clients. « Exactement, on aimerait pouvoir s’assoir et prendre un café avec eux. La priorité n’est pas le business mais être un lieu d’accueil, de partage, prendre le temps pour en faire un endroit convivial », dépeint Valérie Scheidegger, l’une des co-responsables.

« La priorité n'est pas le business, mais être un lieu d'accueil »

Être prêt à écouter leur parcours de vie, leurs problèmes, les aider, conformément aux valeurs chrétiennes des porteurs du projet qui ont déjà engagé des frais conséquents dans la rénovation du bâtiment. Si l’association Delim est à but non lucratif, « café solidaire » ne veut pas forcément dire « café à prix cassé ». « On sert des cafés dans les prix publics que l’on peut trouver ailleurs mais avec le temps on aimerait développer un Delim Club où certaines personnes pourraient bénéficier d’un prix préférentiel au regard de leur situation », glisse l’un des fondateurs, Romain Glauser. Le principe des « cafés suspendus » qui se pratique déjà ailleurs y trouvera sa place. « Une personne bienveillante peut donner plus pour offrir un café à une personne qui viendrait après elle. On « suspendrait » ce café pour qu’une personne puisse ensuite le saisir gratuitement ».

Romain Glauser : « Un quartier sans vraiment de point de rencontre »

Le Delim Café. Le Delim Café.

Le nouvel établissement a ouvert ses portes pour une phase test au cours de cette semaine, histoire de se « faire la main » avec un personnel essentiellement bénévole. « Je pense que la responsable va vite choper des cheveux gris, on a 25 bénévoles à former et à suivre juste pour le mois de septembre », sourit Romain Glauser qui a ce quartier à cœur pour y avoir grandi. L’inauguration festive aura lieu ce samedi de 9h30 à 16h, la grande ouverture officielle le mardi 5 septembre. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus