Une solution transitoire pour le parcage à l’hôpital de Moutier

Le Conseil municipal de Moutier a indiqué ce lundi soir devant le Conseil de ville que 10 places ...
Une solution transitoire pour le parcage à l’hôpital de Moutier

Le Conseil municipal de Moutier a indiqué ce lundi soir devant le Conseil de ville que 10 places de parc pour le personnel hospitalier seront provisoires mises à disposition dans l’attente d’une solution pérenne pour régler les problèmes de stationnement

Le parcage à l'hôpital de Moutier trouve un début de solution (photo: archives). Le parcage à l'hôpital de Moutier trouve un début de solution (photo: archives).

Les difficultés de stationnement du personnel de l’hôpital de Moutier trouvent un début de solution. Le Conseil municipal a informé ce lundi soir le Conseil de ville de la mise en place d’une mesure transitoire, en réponse à une motion de Mathieu Houmard. L’élu suppléant PSA demandait à l’exécutif de s’approcher des responsables de l’établissement hospitalier pour connaître leurs besoins dans la perspective de l’élaboration d’un plan de mobilité. Le Conseil municipal estime que cet aspect de la motion a été réalisé ou fait l’objet de discussions en cours. Une première décision a ainsi été prise pour faire face à l’urgence de la situation. Le Conseil municipal de Moutier a choisi de mettre à disposition du personnel de l’hôpital dix places de parc dans le secteur du collège de la Liberté. La solution est mise en place de manière transitoire et moyennant paiement. Elle devrait permettre – du moins momentanément – d’atténuer le problème, selon l’exécutif. La mesure doit durer jusqu’à la réalisation d’un projet en cours de réflexion du côté de l’hôpital de Moutier. L’établissement hospitalier développe actuellement un concept d’extension de la zone de stationnement existante à proximité de son site. La concrétisation du projet ne sera toutefois pas immédiate, au vu des procédures nécessaires. La mise en place d’un concept étendu qui inclurait la mobilité douce s’inscrit, par ailleurs, dans un horizon à moyen et long termes. Les discussions avec l’hôpital de Moutier vont ainsi se poursuivre. Le motionnaire a fait part de sa satisfaction et a retiré son texte qui n’a donc pas été soumis au vote.


Trois crédits adoptés

Le Conseil de ville de Moutier a accepté lundi soir trois crédits. La première enveloppe se monte à 276'000 francs et est destinée à la troisième étape de l’assainissement des conduites souterraines à la Montagne de Moutier. Elle a été avalisée à une majorité évidente. Le deuxième crédit de 372'000 francs doit servir à l’augmentation du gabarit du passage inférieur du sous-voie CFF de la rue de l’Est. Il a également été adopté à une majorité évidente. La troisième enveloppe se situe à 275'000 francs et sera utilisée pour le remplacement d’un véhicule poids lourd de la voirie. Ce dernier crédit a été contesté et l’entrée en matière a été votée par 14 voix contre 12. Les critiques portaient sur la nécessité de chantier l’engin qui sert notamment en déneigement ainsi que sur la pertinence d’acheter un véhicule thermique plutôt qu’électrique. La dépense a été, en définitive, acceptée par 21 voix contre 6 lors du vote final.


La patinoire fâche un élu

Dans les divers, l’élu PCSI Claude Girardin a poussé un coup de gueule après l’annonce de la décision de Prévôglace de retarder d’un mois – soit en octobre - l’ouverture de la patinoire dès l’an prochain pour des raisons financières. L’homme s’est dit « extrêmement fâché » et a dénoncé « une frustration et une forme de pression de Prévôglace envers la commune quant à la baisse de la subvention accordée ». Claude Girardin a appelé à ne pas céder « au chantage » et à « une pression malsaine » et a plaidé pour trouver des solutions. Il s’est également réservé le droit d’intervenir ultérieurement devant le Conseil de ville « avec une motion ou même une pétition ». /fco

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes