Le grand jour pour Thomas Stettler

Le nouveau conseiller national UDC jurassien a commencé lundi après-midi son mandat au Parlement ...
Le grand jour pour Thomas Stettler

Le nouveau conseiller national UDC jurassien a commencé lundi après-midi son mandat au Parlement fédéral

L'UDC jurassien Thomas Stettler devant l'entrée du Conseil national. L'UDC jurassien Thomas Stettler devant l'entrée du Conseil national.

Thomas Stettler a pris possession de son nouveau fauteuil de conseiller national à Berne. L’élu jurassien UDC a siégé pour la première fois à la chambre du peuple lundi après-midi à l’occasion du début officiel de la 52e législature du Parlement fédéral. L’habitant du Courroux a prêté serment en compagnie de ses nouveaux collègues. L’autre conseiller national jurassien, le socialiste Pierre-Alain Fridez, manquait toutefois à l’appel en raison de la grippe. « L’assermentation est le grand départ. Maintenant, je me sens en plein dedans », nous a confié Thomas Stettler. Avec une exploitation agricole qui l'attend dans le Jura, le nouvel élu agrarien va faire les trajets entre son domicile et la capitale. « C’est la première fois dans ma vie que j’ai pris la 1re classe dans le train. J’ai trouvé cela très agréable et je compte bien utiliser mon nouvel abonnement souvent », souligne-t-il. 

Thomas Stettler : « Je fais partie de l'équipe maintenant »

Le nouveau conseiller national jurassien Thomas Stettler a prêté serment lundi. (Photo : KEYSTONE / Alessandro della Valle). Le nouveau conseiller national jurassien Thomas Stettler a prêté serment lundi. (Photo : KEYSTONE / Alessandro della Valle).

Lors de cette première session parlementaire, Thomas Stettler n’entend toutefois pas jouer les premiers rôles. « Je ne vais pas prendre de part active, à part être assis à la bonne place quand il faut voter. Ce n’est pas mon rôle d’aller maintenant absolument amener mon glaïeul là au-milieu. Ceux qui ont travaillé les dossiers doivent pouvoir prendre la parole », explique le nouveau conseiller national UDC. Ce dernier ne sait pas encore dans quelle commission il siégera. La décision devrait tomber au mois de janvier.


Une erreur qui sert de leçon

Quelques jours après son élection, Thomas Stettler s’était fait remarquer en se disant « peut-être xénophobe » sur un plateau de la RTS. Si certains collègues lui rappellent encore aujourd’hui cet épisode, la plupart font la part des choses, selon l’élu agrarien. « Tout le monde sait bien que j’ai fait une glissade maladroite. Ils ont compris que je devais aussi faire mon apprentissage, soigner mon langage et être plus précis sur ce que j’aimerais exprimer. Je compte bien apprendre de mon erreur », souligne-t-il. Cador de l’UDC Suisse, Jean-Luc Addor ne lui tient d’ailleurs pas rigueur de ce faux-pas. « C’est l’homme grâce à qui l’UDC Jura revient au Conseil national. Nous sommes très heureux de l’accueillir au sein de notre groupe. On a tous commencé un jour », a indiqué à notre micro le Valaisan.

Récit de la journée

Notez que Mathilde Crevoisier Crelier et Charles Juillard ont également entamé lundi après-midi leur nouveau mandat au Conseil des Etats. La sénatrice jurassienne a, par ailleurs, été élue scrutatrice suppléante, avec la perspective d’accéder à la présidence de la chambre des cantons pour l’année 2028. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes