Michel Flückiger : « J’ai contribué à faire connaître l’action du Conseil de l’Europe »

Le Bruntrutain, chargé de mission auprès du Secrétariat général du Conseil de l'Europe, rassemble ...
Michel Flückiger : « J’ai contribué à faire connaître l’action du Conseil de l’Europe »

Le Bruntrutain, chargé de mission auprès du Secrétariat général du Conseil de l'Europe, rassemble dans un livre son expérience de la gestion diplomatique du conflit des Balkans entre 1990 et 2000

Michel Flückiger, ancien chargé de mission auprès du Secrétariat général du Conseil de l'Europe, a rassemblé ses souvenirs dans un livre. Michel Flückiger, ancien chargé de mission auprès du Secrétariat général du Conseil de l'Europe, a rassemblé ses souvenirs dans un livre.

C'est un sacré paquet de souvenirs que Michel Flückiger rassemble dans son livre « Yougoslavie, la décennie fatale ». Un ouvrage sorti au début du mois, présenté samedi matin à l'Hôtel de ville à Porrentruy et qui revient sur la gestion diplomatique du conflit des Balkans de 1990 à 2000. Le Jurassien, ancien conseiller aux Etats, a exercé durant le conflit comme chargé de mission auprès du Secrétariat général du Conseil de l'Europe. A plus de 80 ans, Michel Flückiger souhaitait « laisser une trace » de cette époque. Il explique ainsi son rôle dans le conflit qui a dévasté l'ex-Yougoslavie : « C’est du renseignement, en plein jour, je ne suis pas agent secret, plaisante-t-il, et surtout des contacts à multiplier avec toutes les parties dont les chefs d’Etat, les ministres, les militaires, les ecclésiastiques ». 

Michel Flückiger : « Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, on ne se sent pas nécessairement mis en danger »

Le rôle essentiel de la diplomatie

La diplomatie, parfois peu connue du grand public, joue un rôle essentiel dans la gestion des conflits internationaux. C'est aujourd'hui le cas en Ukraine notamment. Lorsqu’il regarde dans le rétroviseur, le Bruntrutain se réjouit d’une chose : « J’ai contribué à faire connaitre l’action du Conseil de l’Europe » et rend attentif : « C’est extrêmement important de ne pas se laisser piéger par des préjugés. Il faut aborder les gens pour nos semblables, pas venir avec des préjugés qui condamnent par avance ». /mmi

Michel Flückiger : « une diplomatie de terrain »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus