Une garantie financière pour lancer la rénovation de Stockmar

Le Conseil de ville de Porrentruy devra se prononcer jeudi sur la création d’une garantie de ...
Une garantie financière pour lancer la rénovation de Stockmar

Le Conseil de ville de Porrentruy devra se prononcer jeudi sur la création d’une garantie de 1,7 millions de francs pour reprise des montants d’études par la Municipalité en cas de refus du crédit du financement de la rénovation de l’école secondaire

La rénovation du collège Stockmar doit franchir une nouvelle étape. Photo : Archives La rénovation du collège Stockmar doit franchir une nouvelle étape. Photo : Archives

Le dossier de la rénovation de Stockmar avance étape par étape. Ce jeudi, le Conseil de ville de Porrentruy doit se prononcer sur une garantie financière, qui se monte à 1,7 millions de francs. Cette somme comprend le montant des études pour arriver à un projet d’exécution des travaux pour le bâtiment de l’école secondaire à Porrentruy. Le montant ne devrait être libéré que si les communes du district refusaient le crédit global qui leur sera soumis en 2025.


Etape par étape

Stockmar, qui accueille la moitié des élèves d’Ajoie et de Soubey, a été construit en 1966 et mérite de grands travaux. La Communauté de l’école secondaire d’Ajoie et du Clos du Doubs avait l’intention de mener la rénovation. Le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy est intervenu en 2022 pour reprendre le dossier puisque le SIDP dispose d’une équipe apte à gérer une telle transformation. Le mandat pour parvenir à un projet d’exécution a été confié dernièrement à un bureau d’architectes de la région. Manuel Godinat, conseiller municipal en charge du dossier à la Municipalité de Porrentruy, indique qu’en 2024 le but est « d’élaborer le projet d’exécution de la rénovation de Stockmar, lancer des appels d’offres pour les entreprises et faire des adjudications sous réserve de l’acceptation du peuple ». Ces honoraires représentent 1,7 millions de francs. Les délégués du SIDP vont aussi se prononcer sur ce premier crédit fin janvier. Mais si au terme des démarches, le peuple refuse le crédit global, ce sera à Porrentruy de racheter les études puisque la Municipalité est toujours propriétaire du bâtiment. Le maire de Porrentruy, Philippe Eggertswyler, a rappelé lundi matin en conférence de presse qu’un groupe de travail porte le dossier depuis le début de l’année. Des membres de la Communauté de l’école secondaire, du SIDP et de la Municipalité en font partie.


Un vote par les urnes

Comme pour la patinoire, les citoyens du district devraient se prononcer tous le même jour lors d’un scrutin par les urnes. Pour valider le crédit global, les deux tiers des communes devront avoir dit « oui ». Mercredi dernier, les exécutifs ajoulots ont été informés de ce dossier. Un premier chiffre a été articulé. Le montant de la rénovation s’élèverait à 24 millions de francs. De précédentes études estimaient le coût pour un nouveau bâtiment à 35 millions de francs. /ncp


 

Actualités suivantes