« Winesticker », une étiquette pour dévoiler les secrets des bouteilles

La start-up jurassienne Connect41 a développé une pastille à puce qui permet notamment d’accéder ...
« Winesticker », une étiquette pour dévoiler les secrets des bouteilles

La start-up jurassienne Connect41 a développé une pastille à puce qui permet notamment d’accéder à de nombreuses informations sur une bouteille et son contenu. Cette étiquette intelligente est destinée à l’industrie du vin, des spiritueux et du champagne

La cuvée « Les Sorcières » des Caves de la Béroches est d'ores et déjà équipée de « Winesticker ». La cuvée « Les Sorcières » des Caves de la Béroches est d'ores et déjà équipée de « Winesticker ».

Tout savoir d’une bouteille de vin avant même de l’avoir goutée. Voici ce que propose le « Winesticker ». Développées par la jeune start-up jurassienne Connect41, ces étiquettes intelligentes sont destinées à l’industrie du vin, des spiritueux et du champagne. Elles permettent de dévoiler de nombreuses informations, du millésime aux associations de mets en passant par les valeurs nutritionnelles. L’opération nécessite seulement un smartphone connecté à internet. « Il suffit d’approcher à moins de 5 cm le téléphone de l’étiquette (…) ça redirige vers une page internet », explique Gwenaël Hannema de Connect41. Le « Winesticker » est basé sur la technologie NFC, la même qui supporte les paiements sans contact. Le tout fonctionne sans devoir installer d’application, ce qui permet une large compatibilité.

Gwenaël Hannema : « On va permettre de vérifier l’authenticité du produit avec une clé numérique unique »

Le « Winesticker » partage les informations dans la langue du consommateur. Il est également synonyme d’authenticité grâce à une clé numérique aléatoire et unique sur chaque bouteille.


Un outil aussi dédié aux producteurs

Les étiquettes à puce de Connect41 ont pour objectif d’informer aussi bien le consommateur que le producteur. « On permet au producteur d’être en contrôle des informations et de continuer à créer l’image de marque qu’il veut véhiculer », détaille Gwenaël Hannema. Connect41 collecte les informations liées à l’utilisation du « Winesticker », les trie et les transmet au producteur afin de lui permettre d’affiner sa distribution et son marketing.

Gwenaël Hannema : « On travaille aussi sur un sticker qui permettrait de faciliter la gestion de la logistique et du stock »

Le « Winesticker » est d’ores et déjà présent sur la cuvée « les sorcières » du domaine « Les Caves de la Béroche » situé dans le canton de Neuchâtel. La start-up jurassienne a récemment participé au « Wine Paris », rendez-vous annuel des professionnels du vin et des spiritueux, où une centaine de domaines du monde entier ont manifesté leur intérêt pour le « Winesticker ». /jad


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus