Sorti(e) de boîte : Stitch

Notre chronique économique vous emmène cette semaine à Bienne, chez Stitch ; un petit atelier ...
Sorti(e) de boîte : Stitch

Notre chronique économique vous emmène cette semaine à Bienne, chez Stitch ; un petit atelier de broderie lancé en 2020 par Laeticia Schnegg et Noam Kahne, deux jeunes passionnés de fils et d’aiguilles

Laeticia Schnegg et Noam Kahne, une complicité tissée au fil des ans, à la maison comme au boulot. Laeticia Schnegg et Noam Kahne, une complicité tissée au fil des ans, à la maison comme au boulot.

Et si votre vieux t-shirt préféré, usé par les années, pouvait s’offrir une 2ème jeunesse grâce à la broderie ? Cette idée, c’est le postulat de départ de l’entreprise Stitch à Bienne ; un petit atelier ouvert il y a quatre ans, qui propose de donner une seconde vie à de vieux vêtements en les remettant au goût du jour grâce à des broderies personnalisés.

Pari gagné

L’histoire de Stitch démarre en 2019. Laeticia Schnegg s’amuse à broder à la main, de petits motifs rigolos sur les t-shirts de Noam Kahne pour passer le temps. Puis de fil en aiguille, ces vêtements rencontrent un petit succès parmi l’entourage des deux tourtereaux. À l’époque, Laetitia est employée comme manageuse dans un magasin de cosmétique et Noam travaille dans un bar biennois. En 2020, le covid frappe à leur porte et comme beaucoup d’autres, les amoureux se retrouvent coincés à la maison avec du temps à perdre. Ce temps, ils vont l’utiliser pour se remettre en question. En résulte une envie partagée de changement professionnel. Décision est donc prise d’investir dans une machine professionnelle à dix aiguilles pour broder et de se jeter à l’eau en ouvrant un petit atelier de broderie personnalisé à Bienne. Après des débuts difficiles, bien que prometteur, et quelques coups d’éclats, comme lorsque l'Université de Berne leur commande plus de 500 broderies, la petite entreprise semble avoir aujourd’hui trouvé sa vitesse de croisière. Depuis environ un an et demi, Laeticia Schnegg et Noam Kahne sont capable de se sortir chacun un salaire à 100%.

Des animaux et des hommes

Concrètement, lorsqu’on amène un t-shirt à broder chez Stitch, que se passe-t-il ? « Tout d’abord vous choisissez votre logo, la taille et l’emplacement, ensuite on digitalise le logo, c’est-à-dire qu’on reproduit chaque forme à laquelle on donne des directions de points et ensuite on met le t-shirt dans la machine et on le brode », détaille Noam Kahne. Quant au choix du logo, tout ou presque est réalisable. « On a une personne qui nous a déjà commandé des t-shirts avec des positions du Kamasutra, mais la plupart des gens nous demandent le plus souvent de reproduire leurs animaux de compagnie… On a déjà fait des chats, des chiens, des chevaux, des oiseaux mais on peut aussi travailler avec des photos de couples ou de groupes d’amis », précise encore le co-fondateur de l’atelier. D’ailleurs, de chat, il en est aussi question en ce qui concerne le nom de l’entreprise puisque la légende raconte qu’il a été inspiré par le chat du couple. « Notre chat s’appelle Stitch, comme dans le film d’animation Lilo et Stitch et un soir, alors que nous cherchions un nom pour notre entreprise, le chat est passé devant nous et on s’est dit qu’on pourrait appeler notre atelier comme notre chat… En plus Stitch en anglais ça veut aussi dire Point de couture, donc on s’est dit que c’était l‘occasion de faire d’une pierre deux coups », raconte Laeticia Schnegg en rigolant.

Plein de projets pour l’avenir

Quant au futur de l’entreprise, les deux jeunes brodeurs l’envisagent plutôt avec sérénité et optimisme. « On a plein de projets pour la suite, notamment étoffer un peu les options de personnalisation sur notre site internet, on travaille aussi actuellement avec une usine au Portugal sur des prototypes de chaussettes 100% coton bio, donc oui on prévoit d’évoluer et de grandir dans tous les cas mais on n’aimerait pas non plus se retrouver à la tête d’une usine, on tient à garder un côté artisanal à taille humaine », conclut Noam Kahne. /rme


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus