Pour ses 20 ans, l’Espace Jeunes Franches-Montagnes veut franchir un cap

Le centre d’accueil pour adolescents situé au Noirmont espère pouvoir augmenter son budget ...
Pour ses 20 ans, l’Espace Jeunes Franches-Montagnes veut franchir un cap

Le centre d’accueil pour adolescents situé au Noirmont espère pouvoir augmenter son budget qui n’a pas évolué depuis sa création afin d’assumer ses tâches toujours plus complexes. Il prévoit aussi plusieurs événements pour célébrer ses deux décennies d’activité

De gauche à droite : les animateurs socioculturels Yves Voirol et Laurence Surdez ains que le stagiaire pré-HES Nathan Montavon ont présenté mercredi au Noirmont les activités proposées pour les 20 ans de l'Espace Jeunes Franches-Montagnes. De gauche à droite : les animateurs socioculturels Yves Voirol et Laurence Surdez ains que le stagiaire pré-HES Nathan Montavon ont présenté mercredi au Noirmont les activités proposées pour les 20 ans de l'Espace Jeunes Franches-Montagnes.

Au service de la jeunesse franc-montagnarde depuis 20 ans. L’Espace Jeunes Franches-Montagnes fête cette année ses deux décennies d’existence. Depuis ses débuts en 2004, le centre d’animation socioculturelle a constaté une évolution dans les besoins des adolescents. « On développe des préventions et des activités ciblées notamment au niveau des addictions et consommations de produits illicites et nocifs », explique Laurence Surdez. Animatrice socioculturelle depuis bientôt 10 ans au Noirmont, elle a remarqué « que des jeunes ne vont pas très bien au niveau psychologique. On peut leur offrir une écoute, des conseils et un suivi ». Mais le centre n’oublie pas de rester un lieu d’amusement. « On veut garder ce côté ludique et convivial pour que les jeunes aient envie de venir », souligne Laurence Surdez.

Laurence Surdez : « Ces 20 ans sont l’occasion de dire haut et fort qu’on souhaite que la structure se développe »

Les tâches se complexifient, pourtant, l’établissement tourne avec un budget annuel de 30'000 francs, inchangé en 20 ans. Pour s’occuper de l’accueil des jeunes de 12 à 18 ans, il dispose de deux employés à mi-temps rémunérés par le canton du Jura. Là aussi, la situation est identique à celle de ses débuts. « Ces 20 ans sont l’occasion de dire haut et fort qu’on souhaite que la structure se développe », clame Laurence Surdez. L’Espace Jeunes Franches-Montagnes a besoin de plus d’argent et d'animateurs notamment pour ficeler un projet d’animation itinérante. Son comité directeur entend s’approcher des communes taignonnes pour leur demander un soutien plus important.


Un programme varié pour fêter ses 20 ans

Pour son 20e anniversaire, l’Espace Jeunes Franches-Montagnes veut marquer le coup avec plusieurs activités gratuites pour les jeunes comme une séance de tir à l’arc à Saignelégier avec les archers de la Saigne, un match de bubble football à Yverdon et une course de karting à Bassecourt. L’association en charge de l’établissement prévoit aussi des événements tout public avec une conférence en avril sur l’aide pour les jeunes en souffrance, une soirée festive couplée à une animation autour de la nature en juin ou encore une soirée portes ouvertes en octobre avec la présentation d’une vidéo retraçant l’histoire de l’Espace Jeunes Franches-Montagnes. /nmy

L'Espace Jeunes Franches-Montagnes au Noirmont a accueilli l'an dernier 86 adolescents. Un chiffre stable, selon l'établissement. L'Espace Jeunes Franches-Montagnes au Noirmont a accueilli l'an dernier 86 adolescents. Un chiffre stable, selon l'établissement.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus