La justice statuera sur le parking du Banné

Pro Natura Jura a annoncé mardi faire recours à propos de la construction d’une place de stationnement ...
La justice statuera sur le parking du Banné

Pro Natura Jura a annoncé mardi faire recours à propos de la construction d’une place de stationnement sur la colline du Banné en prévision du développement du secteur

Le Banné, difficile équilibre entre les activités sportives et la sauvegarde de la biodiversité. Le Banné, difficile équilibre entre les activités sportives et la sauvegarde de la biodiversité.

Le développement de la colline du Banné ne doit pas se faire sur le dos de la biodiversité. Pro Natura Jura a convoqué la presse mardi matin pour annoncer le dépôt d’un recours contre le projet de parking des autorités de Porrentruy. Une centaine de places devaient être aménagées à l’ouest du site pour développer plusieurs sports et loisirs sur le secteur. Après les oppositions d’organisations de défense de l’environnement, les places de stationnement ont été abaissées à 36. Un consensus qui n’est pas suffisant, selon Pro Natura Jura, Pro Natura Suisse et la Société des sciences naturelles du Pays de Porrentruy. La ville devrait étudier en premier lieu les possibles synergies avec le parking de l’école de l’Oiselier, en dessous de la forêt.


Un premier pas vers trop de nuisances

Ce projet de stationnement sur la colline Banné, c’est aussi le premier pas d’un développement intensif prévu pour ce secteur, puisque des projets d’accrobranche, de bike park et de terrain de football synthétique pourraient voir le jour. « Un développement incohérent face à la dynamique du lieu », indique Géraldine Ischer. La chargée d’affaires à Pro Natura Jura rappelle que le site accueille une grande biodiversité. Les nuisances provoquées par ces activités auront des répercussions sur la faune. Le trafic routier va causer des risques de collision. La pollution lumineuse aura aussi un impact par exemple sur les populations exceptionnelles de chauves-souris, selon Marc Tourrette. Le responsable des réserves de Pro Natura Jura souhaite conserver ce lieu comme un espace de détente, de reconnexion à la nature et d’éducation à l’environnement. Au sud de la zone « sports et loisirs » se trouve en effet un pâturage sec d’importance nationale qui héberge une biodiversité très importante.


Des projets en attente

Quant au maire de Porrentruy, il est déçu de voir ce dossier devant la justice. Philippe Eggertswyler estime que les autorités municipales ont trouvé un consensus lors des séances de conciliation. Il rappelle que le Banné est une zone qui se prête au développement des activités sportives et de loisirs. Les projets, qui sont liés au parking, sont ainsi freinés alors qu’ils pourraient être bénéfiques pour la jeunesse et pour le tourisme de la région. Le Jura Bike Park et l’Aventure Jura Parc font aussi l’objet d’oppositions pas encore traitées par les autorités cantonales. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus