Le 1er mai interjurassien sous le signe du pouvoir d’achat

Le comité d’organisation a dévoilé vendredi son programme pour l’édition 2024 de la fête du ...
Le 1er mai interjurassien sous le signe du pouvoir d’achat

Le comité d’organisation a dévoilé vendredi son programme pour l’édition 2024 de la fête du Travail qui se déroulera à Delémont. L’évènement aura pour thème : « Baisse des primes, augmentation des salaires »

Le comité d'organisation de la manifestation interjurassienne du 1er mai.  Le comité d'organisation de la manifestation interjurassienne du 1er mai. 

Le programme de la fête du Travail interjurassienne a été présenté vendredi. Le thème choisi par l’Union syndicale suisse est « Baisse des primes, augmentation des salaires ». Une problématique qui s’inscrit dans l’actualité politique étant donné qu’en juin, le peuple suisse s’exprimera sur l’initiative du parti socialiste concernant l’allégement des primes maladies. Thomas Sauvain, secrétaire générale de l’Union syndicale interjurassienne et membre du comité d’organisation de la manifestation, « trouve également que c’est important de continuer sur la dynamique de la victoire des syndicats sur la votation AVS21 ». De nombreux discours à ce sujet pourront être entendus le jour même, notamment de la conseillère aux États Mathilde Crevoisier Crelier ou encore de la vice-présidente d’UNIA Véronique Polito. 

Thomas Sauvain : « On veut montrer que l'on est fort ensemble pour faire pression sur les négociations salariales d'automne »

Un tournus pas respecté entre Jura et Jura bernois

Le Jura et le Jura bernois se partagent habituellement la manifestation une année sur deux, mais ce n’est pas le cas pour cette édition. Le 1er mai interjurassien 2023 s’était déroulé à Saignelégier et il reste dans le Jura cette année. Il prendra place à Delémont. Le comité d’organisation explique avoir eu la chance de travailler avec l’association du Vilebrequin sur l’ancien site de l’usine de la SAFED. Une opportunité qu’il a décidé de saisir car cette friche représente un « lieu de mémoire » pour les travailleurs. Le cortège qui partira de l’Hôtel de Ville de Delémont finira donc son parcours au Vilebrequin. Thomas Sauvain assure qu’il n’oublie pas le Jura bernois et n’exclut pas d’y retourner dès l’année prochaine./age

Thomas Sauvain : « Il n'est pas toujours évident de trouver des endroits qui peuvent nous acueillir »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus