Carton plein pour Dritchino

La deuxième édition du festival a attiré 12'500 personnes ce week-end à Courgenay. Les organisateurs ...
Carton plein pour Dritchino

La deuxième édition du festival a attiré 12'500 personnes ce week-end à Courgenay. Les organisateurs tirent un bilan extrêmement positif.

Les spectateurs se sont déplacés en nombre à Courgenay pour la deuxième édition du festival Dritchino. (Photo : Damien Carnal) Les spectateurs se sont déplacés en nombre à Courgenay pour la deuxième édition du festival Dritchino. (Photo : Damien Carnal)

Dritchino a attiré les foules. 12'500 personnes ont assisté aux différents concerts de la seconde édition du festival ce week-end à Courgenay. La soirée du vendredi, quelque peu pluvieuse et boueuse, a été moins plébiscitée, puisque 4'000 spectateurs ont notamment pu écouter Sim’s, L.E.J., IAM ou Ko Ko Mo, alors qu’ils étaient 8'000 samedi pour, entre autres, 47ter, Nuit Incolore, Louane et Superbus, séduits par la programmation.

Reportage durant le concert de Nuit Incolore

Serge Surgand, président du comité d’organisation du Dritchino tire un bilan extrêmement positif : « On a été pris de stress plusieurs fois par la météo, et puis finalement ça a été moins catastrophique que prévu, on s’en sort avec une super affluence et une super deuxième édition », explique-t-il. Au niveau financier, il ne peut encore articuler de chiffres définitifs, mais s’attend toutefois, au vu de l’affluence, à un bénéfice.

Serge Surgand : « C’est un joli succès. »

Le président du comité d’organisation du Dritchino cite plusieurs moments forts et bonnes surprises, comme le concert de 47ter en ouverture de la soirée de samedi, et quelques belles découvertes, comme le groupe Ko Ko Mo, qui aura clôturé la soirée du vendredi. À l’inverse, en avouant qu’il se sent satisfait des aménagements apportés depuis l’année dernière, au niveau des bars notamment, Serge Surgand met en évidence une piste d’amélioration, inhérente selon lui à la relative jeunesse du festival : le nombre de sanitaires à disposition.

Les organisateurs ont également connu un sacré coup de chaud : samedi matin, Louane, tête d’affiche de la soirée, n’avait plus de voix. « Après l’intervention d’un médecin, elle a pu quand même faire son concert sans souci, même si elle a été très honnête avec le public », relate un Serge Surgand soulagé.

Une troisième édition n’est pas encore formellement annoncée. Les organisateurs devront d’abord étudier la question. Toutefois, « ce serait un peu malvenu avec la réussite de ce week-end » de renoncer à une troisième édition, explique Serge Surgand. Une annonce en ce sens devrait intervenir d’ici quelques semaines. /tbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes