Péréquation : Moutier veut une part du gâteau

La cité prévôtoise doit pouvoir toucher une partie du revenu de la péréquation fédérale versée ...
Péréquation : Moutier veut une part du gâteau

La cité prévôtoise doit pouvoir toucher une partie du revenu de la péréquation fédérale versée par le canton de Berne au canton du Jura. Une motion a été acceptée lundi soir au Conseil de ville

Le transfert coûte de l'argent à la ville de Moutier. Les élus au Conseil de ville estiment qu'un geste doit être consenti par le Jura via les revenus de la péréquation financière. (Photo : archives). Le transfert coûte de l'argent à la ville de Moutier. Les élus au Conseil de ville estiment qu'un geste doit être consenti par le Jura via les revenus de la péréquation financière. (Photo : archives).

L’argent de la péréquation fédérale doit permettre à la ville de Moutier de financer en partie son transfert dans le canton du Jura. C’est ce que souhaite le Conseil de ville, lequel a accepté lundi soir une motion du mouvement Moutier à Venir. Selon l’auteur du texte, Benoît Marchand, le changement de canton occasionne des frais importants qui mettront assurément à mal des finances communales déjà fragiles. « La République et Canton du Jura touchera de la part du canton de Berne un montant de plus de 70 millions sur 6 ans pour compenser les effets du changement de canton de Moutier sur les revenus provenant de la péréquation financière. Une partie significative de ce montant doit revenir directement à la ville de Moutier », écrit le conseiller de ville. Lequel ajoute que ces coûts sont une charge extraordinaire pour la Municipalité et sont principalement provoqués par des projets et tâches directement liés au fonctionnement de la ville dans sa future administration cantonale.


Pour le bien de toute la population

La motion demande concrètement au Conseil municipal d’exhorter le Gouvernement jurassien à reverser à Moutier un certain montant issu de la péréquation. Demande légitime selon l’exécutif prévôtois, prêt à entamer des discussions par le biais de sa délégation aux Affaire jurassiennes. Le Conseil de ville unanime a apporté son soutien à la motion lundi soir, jugeant sans doute pertinente la conclusion de l’auteur : « Une ville de Moutier avec des finances en bonne santé profitera à l'ensemble de la population jurassienne, quelles que soient ses orientations politiques. »


Moutier aura son district

Dans les informations liées au transfert, le conseiller municipal Valentin Zuber a confirmé que Moutier aura bel et bien son district au sein du canton du Jura. « A ne pas confondre avec le cercle électoral qui, lui, est assuré pour la première législature », ajoute-t-il. En matière de finances, les autorités planchent actuellement sur un budget prévôtois simulé « à la sauce jurassienne ». Enfin, les bases légales de la cité – le règlement d’organisation du Conseil de ville par exemple – devront être adaptées à la nouvelle réalité cantonale. Une votation selon les modalités jurassiennes est prévue à l’été 2025. « Cela signifie que les ressortissants étrangers de la ville pourront voter, pour la première fois »,  conclut Valentin Zuber.

A noter encore, pour l'anecdote, que la séance du Conseil de ville n'aura duré que 37 minutes lundi soir. Elle a aussi été l'occasion pour les élus d'approuver une crédit de 745'000 francs lié à des travaux sur le réseau d'eau dans le secteur de la gare. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus