L’Université populaire jurassienne prend un nouveau virage

L’institution change de mode de fonctionnement et se modernise.
L’Université populaire jurassienne prend un nouveau virage

L’institution change de mode de fonctionnement et se modernise.

Le président de l'université populaire jurassienne était l'invité de « La Matinale » . Le président de l'université populaire jurassienne était l'invité de « La Matinale » .

L’Université populaire jurassienne est à un tournant. Ces dernières années, l’institution a navigué en eaux plutôt agitées. Elle a planché sur un projet de simplification de sa gouvernance et de son fonctionnement. Plusieurs constatations avaient été faites, notamment celle que le Secrétariat central essuyait des déficits depuis dix ans alors que les trois sections jurassiennes fonctionnaient plutôt bien. Du coup, les sections et le Secrétariat central ont été réunis en une seule entité. Ce regroupement a été officiellement acté mercredi soir lors de l’assemblée des délégués.

Regarder vers l’avenir avec sérénité

Avec ce regroupement, l’UP jurassienne a créé une vraie équipe, prête à relever les défis de l’avenir, selon son président Richard Kolzer qui était l’invité de « La Matinale » ce jeudi. « Le marché de la formation a évolué ces dernières années », reconnaît le président, bien conscient de la nécessité de se renouveler. L’Université populaire jurassienne continuera à dispenser environ 400 cours par année. Toutefois, il y aura entre 50 et 80 nouvelles offres, selon Richard Kolzer et deux programmes sortiront par année, contre un jusqu’à présent. /mle


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus